COMPTES RENDUS DES RANDONNÉES SAISON 2017-2018

Dimanche 8 Avril :

 

21 émes Randonnées Cormeillaises :

Dès 7 h tout est prêt pour accueillir les randonneurs . Il ne manque que la clé de la salle et le pain des sandwichs.

Puis les couteaux s‘activent pour étaler beurre, rillettes, fromage et jambon.

 

L’eau et le café chauffent lorsque les plus hardis et courageux randonneurs s’inscrivent pour le circuit de 20 km. Ils sont une quinzaine à partir sous le soleil déjà levé derrière François.

 

C’est ensuite le groupe plus nombreux qui part pour 15 km derrière Alain.

 

Les randonneurs partants pour 10 km sont nombreux. Il y aura 2 groupes, l’un suivant Jean-Claude et l’autre suivant Arlette.

 

Les itinéraires nous permettent de nous entrevoir entre les arbres ou de nous croiser.

 

Les horaires sont savamment calculés : les groupes sont décalés pour la pause au parc Schlumberger. Il fait beau et même chaud. Nous pouvons marcher en tee-shirt !

 

Vers midi, les différents groupes arrivent simultanément et la boisson fraîche offerte à l’arrivée est bienvenue, puis un apéritif est servi.

 

Ensuite une autre organisation se met en place : le repas à l’auberge espagnole est mis en place. Malgré les kilomètres parcourus, les randonneurs ou plutôt les randonneuses ont assez d’énergie pour danser.

 

La coupe de la ville de Cormeilles est remise à Arlette pour l’ensemble de son œuvre.

 

Monsieur le Maire vient partager brièvement notre plaisir à être ensemble.

 

Merci aux organisateurs de cette journée où même le beau temps avait répondu présent.

 

Samedi 10 Mars :

Rando Nocturne :

 

Monsieur Météo nous est favorable : l’après-midi se termine au sel avec une température très douce.

 

Nous sommes une trentaine à partir à l’assaut de colline.

François et Jean-Yves nous guident et Daniel veille sur les derniers.

 

Nous avons eu un intermède batraciens : plusieurs couples de crapauds traversent le chemin devant nous, monsieur ferrement accroché sur le dos de madame.

 

La pause a lieu au pied de la croix de Lorraine. Le vin chaud, le chocolat et les petits gâteaux sortent des sacs. La pluie nous oblige à repartir et s’arrête presque aussitôt. Du coup nous terminons la rando en tee shirt tellement le temps est doux.

 

 

Jean-Michel et Monique nous attendent au local. Tout est prêt : la table, les apéritifs, la soupe à l’oignon cuisinée par Noëlle et les nombreuses gourmandises apportées par les participants. Guy a préparé sa playlist pour nous faire danser et impossible d’échapper au brise-pied.

 

 

Merci à François, Jean-Yves, Daniel, Jean-Michel, Monique, Noëlle et Guy pour cette excellente soirée

 

 

Dimanche 25 Février :

La Vallée du Sausseron

 

Encore un Dimanche ensoleillé mais froid.

 

 

François nous emmène à Butry. Promis il n’y a qu’une montée mais elle est au début pour nous réchauffer. Nous allons faire une boucle autour du Sausseron pour traverser de jolis villages de pierre calcaire.

 

François se trompe un peu dans les distances et se tracasse pour rallonger le chemin. Il pensait nous entraîner sur 18 km alors que l’annonce était de 15.

Finalement comme d’habitude chaque GPS annonce une distance différente centrée sur 15 km.

 

Tout le monde est heureux et profite de la douceur de la température et du chemin de halage au bord de l’Oise avant de reprendre les voitures.

 

 

Dimanche 18 Février :

Autour de Cormeilles

Marie-Christine est malade et ne peut pas animer la randonnée. C’est Michel qui s’y colle pour un circuit autour de Cormeilles.

 

Il fait soleil mais il fait froid à cause du vent. 

 

Nous partons à pied vers la forêt pour un grand circuit qui nous emmène vers Sannois mais en passant d’abord par les cascades de Montigny. Ce n’est pas le plus court chemin mais Michel a décidé de nous réchauffer donc il additionne distance et dénivelé.

 

Le chemin est assez glissant et Esteban peine dans l’ascension d’un raccourci.

 

Pour arriver à Sannois, nous empruntons un chemin très bucolique couvert de mousse bordé d’arbres mais sonorisé par la A15. Encore quelques zones bien glissantes nous mènent au moulin de Sannois.

 

C’est le chemin du retour par le chemin de crête créé dans l’ancienne carrière. Il y a une vue dégagée vers Franconville d’un côté et et vers Cormeilles de l’autre côté.

 

 

Jeudi 8 Février :

Rando Annulée

Dimanche 4 Février :
Le tour d'Eragny :

Dimanche 14 Janvier :
Les bords de l’Oise et les carrières de l’Isle-Adam

 

Que c’est dur de se lever si tôt pour démarrer dans le froid.

Arrivés auu parking à Auvers, le ciel nous récompense : ciel dégagé, soleil et pas de vent.

 

 

François nous guide en bord d’Oise jusqu’au marais de Stors. Nous reconnaissons le chemin extrêmement boueux qui longe le marais puis ce relief particulier de falaises abruptes (escalade provisoirement interdite) et le grand mur décoré de belles fresques.

 

 

Nous arrivons frais et dispos aux voitures et nous avons l’explication : en ces périodes de soldes François a pratiqué un rabais sur la distance : 13,5 km au lieu de 15

 

 

Merci François pour cette jolie ballade.

 

Dimanche 7 Janvier :
Circuit des anciennes gares (M5)

 

La météo a tenu parole : il fait mauvais. C’est la première sortie de l’année donc, mauvais ou pas, on y va.

 

Nous partons sous la pluie mais peu à peu le ciel se dégage, la pluie cesse et nous pouvons sécher.

 

 

Dimanche 10 Décembre :

Rando Resto

Malgré les conditions météo au réveil, nous nous retrouvons à quelques uns au rendez vous, mais d'un commun accord les animateurs annulent les randonnées et nous nous donnons rendez vous au restaurant à midi. Seuls deux courageux partent faire une randonnée.

Dimanche 03 Décembre :

Neuilly sur Seine

Le verglas est au rendez-vous sur les passerelles de la Défense et Arlette improvise une démonstration de patinage pour débutante.

 

Brouillasse tenace mais froid supportable. Nous traversons l’ile de la Jatte de bâbord à tribord avant d’arriver à Neuilly toujours accompagnés de la pluie.

 

Refuge attendu et intéressant au cimetière ancien où l’on fait la pause.

 

 

Beaucoup de beaux édifices mais bien peu de décorations de Noël.

 

Petit tour dans le parc restauré de la Folies Saint James avant de raccourcir le circuit et de reprendre le métro.

 

 

Nous avons fait une dizaine de kilomètres selon Régine W. la connectée.

 

 

Dimanche 26 Novembre :

Le bois de Boulogne

Jeudi 23 Novembre :

Autour de Bernon

Dimanche 19 Novembre :

Cormeilles du Sud au Nord

 

Très belle matinée, pas de vent, pas de froid, un beau soleil et toujours de belles couleurs.

 

 

Nous avons retrouvé le chemin des Larris transformé en ruban jaune par les feuilles tombées.

 

Après un passage par la coulée verte et la voie privée Lambert, nous avons fait la pause à la nouvelle aire de jeux chemin du clos Garnier.

 

Après une petite incursion dans le terrain du modélisme et un salut au commandant Kieffer nous avons repris les rues de la civilisation.

 

 

Nous avons terminé à 10h45 mais il n’y avait que 10,5 km en moyenne aux compteurs.

 

 

Jeudi 16 Novembre :

A la recherche de la source miraculeuse

Mercredi 15 Novembre :

La Viosne

Jeudi 26 Octobre :

Les fonds de Rhus

Dimanche 22 Octobre :

Balade dans Herblay

Point météo : un peu de vent et petite pluie épisodique.

 

13 randonneurs ont commencé par saluer la cloche et les tours avant de faire une halte au cimetière typique des gens du voyage. Nous longeons ensuite l’ancien boulevard des Eaux émaillé de nombreux édifices en meulière puis nous arrivons chez les gens du voyage qui nous saluent au passage et nous souhaitent bonne route. Nous faisons la pause à la ferme où nous attendent quelques poules originales.

 

Pour compléter cette ambiance de marché du terroir Christian Chery nous fait goûter son délicieux jus de raisin maison et sa confiture de betterave, maison elle aussi.

 

Ensuite nous contournons l’étang des Dames Savantes avant de traverser la plaine devenue privée, défense d’enter” . Nous contournons la piscine et son arbre métallique à l’entrée pour déboucher sur l’esplanade et les maisons curieuse de ce nouveau quartier.

 

Sur le chemin qui mène à la gare nous croisons un claqueminier très fourni mais hors de portée et ...un lilas fleuri

 

Mercredi 18 Octobre :

Chantilly

Une journée royale avec château et même une chasse à courre. Nous sommes très nombreux à suivre cette randonnée qui nous fait effleurer le château et ses écuries puis les forêts princières.

 

Pour le pique-nique, un tronc d’arbre, certainement commandé par Geneviève, nous offre un siège bien adapté. Certains randonneurs très organisés ont prévu bouteille de vin et verres presque en cristal. L’ambiance est très joyeuse et nous traînons paresseusement avant de reprendre notre chemin.

 

A un croisement nous voyons arriver un cavalier très distingué arborant un cor de chasse. Il nous corrige en nous expliquant que c’est un bugle. Une bonne occasion pour apprendre quelque  chose, difficile à réutiliser dans notre vie de manants. Le fait de penser au petit chevreuil assailli par les chiens et affolé par les sons des trompes et bugles nous met mal à l’aise.

 

Nous n’avons pas envie de retrouver la ville et nous profitons du dernier arrêt romantique face au château de la reine Blanche.

 

Merci Geneviève pour cette magnifique journée.

 

Dimanche 15 Octobre :

L’abbaye du Val

Marie-Christine est entourée d’une vingtaine de randonneurs·neuses (invention récente : l’écriture inclusive) pour une jolie rando de 16 km.

Le jour est à peine levé et il reste de la brume dans les champs lorsque nous partons. Rapidement nous découvrons une alternance de forêts bien entretenues et de champs vallonnés.

 

Marie-Christine et Marie-Françoise forment une équipe efficace : malgré quelques hésitations, elles nous guident sur un itinéraire compliqué emprunté aussi par la course « la route d’automne merielloise» (d’après mes recherches sur internet).

 

Par association d’idées, nous pensons aux courageux participants à la Frappadingue sur la butte de Cormeilles en admirant leur courage (ou leur folie?).

 

Un challenge nous attend à la traversée d’une route : le fameux râteau ! La mise place est bonne (voir photo) mais le déplacement est un peu anarchique (voir photo suivante).

Merci Marie-Christine pour ce circuit varié embelli par le soleil.

Arlette et le Parc Montsouris et la Cité U

 

Très beau temps, belles couleurs automnales, de très grands arbres d’envergure majestueuse.

 

Les points de vue étaient matérialisés par des cadres vides. Dans la partie haute du parc, se déroulait une course d’endurance (la course dodo, d’après internet) et nous avons encouragé ce ruban coloré et serpentant. Nous avons fait la pause près d’un conifère remarquable aux branches ancrées dans le sol.

 

Par contre le parc de la Cité Internationale Universitaire a été tronqué car on doit y construire 180 000 logements !

 

Nous avons admiré les grands et beaux édifices à l’architecture variée rappelant les pays d’appartenance des étudiants (en tout 140 nationalités … mais pas autant de d’édifices).

 

La première fondation (française) est constituée de plusieurs bâtiments identiques aux multiples petites fenêtres donnant sur des parterres. La première fondation étrangère et celle de la Belgique. Le bâtiment des Pays-Bas est entièrement recouvert de vigne vierge. Une tour d’angles et la façade d’un rouge éclatant contrastent avec le restant totalement vert.

 

Retour à Cormeilles à 12h45

 

Dimanche 8 Octobre :

Paris du Canal saint Martin à Montmartre

Dimanche 24 Septembre :

Cormeilles de la Seine à la montagne

C’est la foule : 26 participants ! Les motivations sont diverses mais la principale est d’être en forme et de tester sa résistance avant la semaine dans les calanques.

 

Alain s’est bien amusé à nous concocter un circuit en montées et descentes. Le groupe s’étire lors des montées ou des descentes les plus raides. Alain court de l’avant à l’arrière pour s’assurer de la présence de tous.

Dans la forêt nous empruntons l’itinéraire du challenge dédié à Eddy Lesueur. Nous sommes moins applaudis que les vaillants coureurs qui méritent ces applaudissements car il fait chaud et le terrain est très accidenté.

 

Retour au parking après 16,9 km parcourus à la moyenne de 4,9 km. Nous sommes prêts pour les chemins méditerranéens.

 

Merci Alain pour cette rando favorisant l’effort cardiaque.

Dimanche 17 Septembre :

A partir du château de la Chasse

Après un samedi très humide, nous avons une double surprise : il fait beau et les prévisions sont bonnes et de nouveaux adhérents nous ont rejoints : un ex-président vient partager avec nous le plaisir de randonner.

 

Nous sommes 14 bons marcheurs. Nous nous effeuillons peu à peu pour finir en tee-shirt.

 

Le départ a lieu près du château de la Chasse toujours aussi romantique avec son lac embrumé.

 

Nous traversons la forêt sur des sentiers sableux pour atteindre la pause au pied de l’église de Taverny. Après quelques Fingers et Figolu, nous pénétrons à nouveau dans la forêt par des chemins beaucoup plus humides.

 

Marie-Christine a inventé une nouvelle version du jeu ‘les derniers seront les premiers’. Aucune chute, aucune glissade spectaculaire, nous manquons de fantaisie !

 

Très contents de nous, nous nous séparons après avoir parcouru 16,3 km en 3h30.

 

Merci Marie-Christine pour cette matinée.

 

Dimanche 10 Septembre :

Rando de reprise

 

ça y est ! C’est la rentrée pour les anciens et la découverte pour quelques nouveaux.

 

C’est presque une foule qui démarre à 8h du parking. Un comptage appliqué et vérifié identifie 57 participants. Il ne faudrait pas perdre l’un de nos randonneurs.

 

Nous traversons les quartiers déserts. Quelques habitants courageux ouvrent leurs volets et nous saluent. Nous arrivons près de la charrette Lambert et Arlette montre et explique le jardin collaboratif comportant un spectaculaire tournesol fleuri.

 

Les chemins et Arlette nous entraînent vers la forêt pour longer les limites de l’exploitation Lambert. Après un long parcours en lisière de forêt nous débouchons sur une immense surface vallonnée, fauchée, plantée de jeunes arbustes offrant une vue panoramique sur le sud de la Seine. C’est l’endroit idéal pour faire la pause café-gateaux-bonbons et canard.

 

Pleins d’entrain et très satisfaits du temps clément nous suivons Arlette dans un labyrinthe de chemins entre Argenteuil et Cormeilles.