COMPTES RENDUS DES RANDONNÉES SAISON 2016-2017


Randonnée du Dimanche 25 Juin 2017 :

Saint-Ouen et sa coulée verte :

Arlette a un GPS interne qui ne possède pas de mise à jour interne. Elle a eu droit à une gentille mise en boite à l’arrivée au parking : pourquoi faire un détour compliqué alors que la sortie de l’autoroute est juste à côté ?

 

Après la porte ouverte sur la ravissante roseraie du jardin des souvenirs amoureusement entretenue, la visite éclair de la petite église, l’arrêt admiratif devant le pigeonnier et la belle arrivée sur les bords de l’Oise où nous avons assisté au départ commenté d’une barque d’aviron à 4, nous avons traversé le golf sans dommage.

 

Beaucoup de mal pour traverser la route à cause de la sortie de la mosquée (fin du Ramadan).

 

Après avoir salué la Grange aux Dîmes, le bel arbre devant le château, nous avons jeté un coup d’œil à l’intérieur de l’abbaye ...pour y découvrir des arbres poussant dans des lits !

 

Nous poursuivons par la coulée verte et sereine le long du ru de Liesse avant de traverser la cité de l’automobile le long de la RN14. Après avoir vu un jardin synthétique qui aurait sûrement plu à Anita (pas une seule mauvaise herbe dans les parterres) nous avons traversé l’ancienne cité provisoire Emmaüs qui heureusement a perduré. C’est un petit quartier calme très agréable dont une habitante nous a raconté l’historique.

 

Retour aux voitures après avoir traversé le parc Le Nôtre et vu des "charmes – houblons" ravissants.

 

Rando bien agréable et très appréciée.

Randonnée du Dimanche 18 Juin 2017 :

Le Bois de Meudon :

 

 

 

La météo annonce chaleur et ciel bleu et elle tient ses promesses. Notre groupe de 7 est majoritairement masculin.

 

Ce circuit, nous l’avons déjà fait en automne. Nous le refaisons dans l’autre sens.

 

Très rapidement nous pénétrons dans la forêt qui a gardé sa fraîcheur. Nous pouvons marcher sans souffrir de la chaleur. Les montées qui nous avaient paru si rudes lors de notre circuit précédent sont des descentes très rapides. Cette alternance de montées et descentes permet de mettre en évidence nos qualités : à l’aise dans les montées mais prudents dans les descentes ou le contraire. Lucienne a pris ses bâtons et elle s’en sert efficacement : elle est à l’aise partout.

 

A la pause dans une clairière nous sommes surpris par un bourdonnement persistant : ce sont des drones qui volent et virevoltent à toute allure.

 

A un carrefour, Michel se trompe et nous montre que, à ce carrefour, il n’y a pas que la femme qui est sans tête.

 

De retour à la voiture, Michel nous offre un rafraîchissement pour marquer sa dernière randonnée de la saison.

 

Merci Michel pour parcours et cette attention

Randonnée du Dimanche 11 Juin 2017 :

De Saint-Denis à Notre-Dame :

Par ce beau matin d’élection nous délaissons la voiture. Nous utilisons un moyen de transport bien plus hasardeux : le train !

 

Un petit tour à la basilique puis en route. Geneviève a réussi à nous concocter un itinéraire bucolique dans cette banlieue connue pour ses friches industrielles.

 

Nous longeons le canal de l’Ourq qui traverse le parc de la Villette. Le beau temps a fait sortir enfants et parents, donnant un air de vacances à l’ensemble. Nous sommes amusés par le mouvement de l’eau à l’ouverture d’une écluse. Les petites rues du Sentier nous mènent à Notre-Dame, but de notre circuit.

 

Après une longue analyse des moyens de transport disponibles nous reprenons le train qui n’a que 1/4 d’heure de retard.

 

Merci Geneviève pour ce circuit urbain.

 

Randonnée du dimanche 4 juin :

Autour du bois de MORVAL :

Le camp Jules César :

 

Par beau temps, 12 randonneurs et randonneuses partent de la curieuse église Saint Quentin de Nucourt. Armés de courage, nous sommes prêts à affronter les troupes de César sur le plateau du Vexin. Nous rencontrons des lapins, des lièvres, des biches (ou chevreuils?) mais pas de militaires en jupettes. Les immenses champs nous proposent tout un éventail de couleurs verts. Nos connaissances en botanique ne sont pas meilleures que nos connaissances animalières.

 

Le plateau est constitué de vagues douces. L’herbe haute nous mouille les pieds. Un petit bosquet nous offre une place propice à la pause.

 

De retour à la voiture, nous sommes particulièrement en forme. Une erreur s’est glissée quelque part : nous n’avons parcouru que 13 km. Cela nous permet de faire le tour de cette église étrangement disproportionnée avec son énorme tour carrée à l’entrée.

 

Merci Alain, mettre ses pas dans ceux de Jules César n’est pas banal.

Randonnée du dimanche 28 Mai :

Paris de la Villette aux Buttes Chaumont

 

C’est une petite équipe féminine de 4 qui a visité le XIX avec tous ses parcs.

 

Après le bassin de la Villette avec ses ponts, levant ou tournant, nous avons traversé le parc de la Villette avec dunes et miroirs puis nous sommes entrées dans le parc des Buttes Chaumont, très vallonné : pont suspendu, pont des suicidés, île de la Sybille et ses nombreuses rocailles parcourues de ruisseaux et cascades.

 

A la pause, Corinne a choisi le bon créneau horaire : confortablement assises, nous avons assisté, gratuitement, à un spectacle de danses chinoises.

 

Nous avons terminé au parc de Belleville, lui aussi, très accidenté.

 

Tout au long de la matinée, nous avons admiré, gratuitement, de nombreuses galeries murales (art des rues, street art). Certaines étaient très belles.

 

C’était bien une randonnée 2+ à cause de ses nombreux escaliers.

 

Randonnée du dimanche 21 Mai :

Autour de Cormeilles :

Randonnée du dimanche 14 Mai :

Des Bords de Seine aux Buttes :

Randonnée du dimanche 7 Mai :

De Maubuisson à Auvers sur Oise :

Randonnée du dimanche 7 Mai :

De Maubuisson à Auvers sur Oise :

17 km avec Geneviève

 

Temps incertain lorsque nous sortons des voitures. La mode est très variée : capes de pluie, parapluie, casquettes, capuches et chapeau de pluie. Seule chose invariable : le sourire que nous arborons tous fièrement.

 

Geneviève a préparé un circuit mêlant culture (Maubuisson et le grange aux dîmes, Auvers sur Oise) et forêts.

 

Le retour aux voitures se fait dans le parc de Maubuisson, ce qui permet une photo de nos amis marcheurs se reflétant dans les eaux calmes du  grand bassin.

 

Merci Geneviève.

 

 

 

Randonnée du mercredi 3 Mai :

La Roche Guyon :

Mercredi nous étions 16 à la rando. Nous avons parcouru 15 Km avec 350 m de dénivelé.

Malgré une prévision météo peu engageante, nous nous sommes élancés sur les coteaux de la Roche Guyon avec bravoure et audace. Très vite les pentes ont eu des effets sur notre...souffle.... et c'est avec courage que nous avons atteint le "sommet" enfin la crête !!! ce qui n'est pas la même chose. La météo bien que maussade nous a laissé un moment de répit !

Nous avons longé la crête malgré l'état du chemin : racines, silex et autres embuches nous attendaient... mais aucune chute ! Puis nous avons emprunté les sentiers de la forêt domaniale de La Roche Guyon, les champs Élysées : chemins larges, à l'abri du vent et... de la pluie......Nous avons pu enfin nous engager dans de grandes discussions car les arbres nous abritaient du petit crachin !

En fin de matinée, nous sommes arrivés au Moulin de FOURGES. Le spectacle valait le déplacement, l'Epte passait l'écluse dans un tonnerre étourdissant..... mais sans pluie !

Nous avons, ensuite, longé l'Epte tant en Val d'Oise que dans l'Eure et les Yvelines..... et toujours sans pluie !
Enfin, nos estomacs criant famine, il était 12H30, nous sommes arrivés à l'Arborétum.

Dans la joie et la bonne humeur, nous avons ouvert nos sacs pour nous restaurer .... et, à ce moment, le déluge nous est tombé sur la tête. Heureusement nous avions trouvé un endroit couvert : 3 petites "gloriettes" nous protégeaient. Après nous être réparti, dans 2 d'entre elles, grâce à l'initiative de quelques uns d'entre nous, nous avons pu partager une boisson fraiche, peu alcoolisée....hum...et quelques gâteries dont 2 gâteaux délicieux qui ont régalé nos papilles, aucun reste, n'ayez aucun espoir !!! mais la pluie continuait......le passage d'une gloriette à l'autre, pour le partage, était un exploit que l'un d'entre nous a renouvelé plusieurs fois mettant "sa vie" en danger.....enfin celle de son Kway !

Après ces agapes, il nous a fallu affronter les éléments, une colonie de "bonnes sœurs" (voir photo de Nadine) sous leur cape s'est élancée, fini les discussions, fini de trainer !

D'un commun accord, nous avons décidé de réduire le kilométrage de notre randonnée et sommes partis en ligne droite pour retrouver nos véhicules. Mal nous a pris, descendre le coteau de la Roche Guyon en ligne droite, sur un sol détrempé et glissant, un Kolantha miniature. Au moins 4 glissades sans gravité heureusement.

Nous sommes partis à 16 et à 16 nous sommes rentrés aux voitures.... Bien mouillés !

Sur le chemin du retour, certain ont exprimé le souhait de s'arrêter pour voir l'église troglodyte de Haute Isle. Et la pluie a cessé........

Voilà un résumé de notre rando du 3 mai 2017 qui, j'en suis sûr, restera dans la mémoire des participants.

Randonnée du dimanche 30 Avril : 

Marche encore , Ah ! :   

Surprise de nos octogénaires

Ce matin, c'était la randonnée surprise organisée par 2 jeunes apprentis = Lucienne et Jean Paul. Ils nous ont concocté un joli circuit de 11 km prévus (12 en réalisé), dans la Forêt de Saint Germain auprès de l'étang du Cora.

Nos apprentis sont populaires aussi une cinquantaine de membres de la section se sont regroupés pour les suivre dans la forêt. Nous avons monté, descendu, mis nos pas dans ceux des chevaux dans les allées cavalières, admiré les sculptures de lumière sur les jeunes feuilles et les jacinthes sauvages.

Pour finir la surprise attendait nos deux impétrants sous la forme d'un apéritif gigantesque mis en place par Patrick, Jean Yves, Nicole et Véronique.

Michel après un petit discours pour remercier nos deux apprentis et leur souhaiter de nombreuses randonnées en conservant la même forme, leur a donné rendez vous dans 10 ans pour faire le Kilimandjaro ..., puis leur a remis les cadeaux offerts par les membres de la section, Nadine leur a remis le cadeau offert par la section Randonnée.

Lucienne n'a pas pu cacher pas son émotion et Jean Paul a improvisé un discours plein d'optimisme... suivi d'une séance photo pour immortaliser cet événement.

Toute la matinée s'est déroulée sous le soleil , mais vers 13 h 30 le soleil s'est caché nous indiquant qu'il était temps de nous séparer.

Randonnée du dimanche 23 Avril :

Le toît du Vexin :

 

18 km avec Marie-Christine

 

La météo est pessimiste et elle ne se trompe pas. L’altitude de ce toit ne permet pas de passer au-dessus des nuages. Il faut bien que les capes de pluie voient un peu le paysage.

 

Il faudra revenir par beau temps pour mieux découvrir ce circuit.

 

Merci Marie-Chistine pour ton entrain.

 

Randonnée du mercredi 19 Avril :

Les Berges de l'Oise :

13, 5 km avec Jacques. Un grand beau temps nous accompagne cet après-midi.

 

Dès la sortie de la voiture, nous attaquons la falaise et nous marchons sur un chemin en balcon qui se termine une descente glissante affrontée avec des styles différents : de face, de dos, de côté, avec glissade ou vitesse mal maîtrisée. Une main secourable permet de venir à bout de cette difficulté.Notre président ne peut s'empêcher de remonter cette difficulté pour la redescendre en courant..., mais Jacques a déplacé la barrière pour qu'il puisse s'arrêter sur la route.

Auvers nous accueille très agréablement avec des fleurs assorties au bord des routes.

 

La pause au bord de l’Oise permet de lézarder au soleil tout en écoutant les histoires de Jacques. Nous voilà de retour à Pontoise, tous contents de ce circuit bien équilibré.

 

Merci Jacques

 

Randonnée du dimanche 9 Avril :


 

Les 40 Arpents (A3) :

 

Gisèle notre représentante à K'eau Lanta a été qualifiée...

9 Avril 2017

 

De la Chasse à Domont :

 

15 km avec François

 

Le randonneur a encore droit au beau temps pour ce circuit de forêt et de villages coquets. Les voitures sont garées au parking du château de la Chasse et nous partons à l’opposé du château dans la forêt.

 

Les larges allées ont été empruntées par des engins de débardages qui ont laissé des ornières profondes. Nous sommes fiers, le temps est sec et les ornières ne sont pas gorgées d’eau.

 

Les marcheurs que nous sommes ne se sont pas transformés en danseurs sur boue.

 

Merci François pour nous avoir fait découvrir de nouveaux sentiers.

 

Randonnée du mercredi 5 Avril :

A l'est du Vexin (CH5 du topoguide) :

 

Les jacinthes sauvages commencent justes à fleurir ainsi que le muguet qui pointe le bout de ces clochettes, le soleil était au rendez-vous tout au long de cette journée.

 

 

En fin de parcours un petit détour dans la forêt de la tour du Lay pour voir un polissoir vieux de 5000 ans.

Randonnée du dimanche 2 Avril :

Vauréal et la court des Arts :
Par un temps magnifiquement ensoleillé, nous avons traversé Vauréal, pu voir ces adorables cerisiers en fleurs et toute cette nature splendide au printemps.
Nous avons pu aussi voir dolmen, menhir, l'axe majeur qui traverse Cergy avec ses colonnes.
Par la suite, nous sommes allés voir  l'allée couverte des anglais dite aussi le cimetière des anglais, classé monument historique en 1969, sépulture collective datant de la période néolithique.
Nous avons terminé notre périple par la visite de la cour des arts.

Merci à Arlette pour cette magnifique randonnée.

RANDONNÉES CORMEILLAISES 26 mars 2017

Malgré le changement d'heure les organisateurs sont à poste dès 7 heure pour accueillir les premiers participants, ceux de 18 km et du 15 km.

Après avoir pris une boisson chaude et quelques réconfort ils sont prêt à s'élancer sous le soleil le groupe de 18 km en premier. François leur rappelle les consignes. Le groupe du 15 km se prépare et part 10 mn après.

Vers 9 h nous voyons arriver les premiers marcheurs pour le 10 km.

Randonnée du dimanche 12 Mars :

Les Buttes du Parisis :

 

A Cormeilles, 13 km avec Alain

 

 

Circuit dans Cormeilles, on pourrait dire que c’est classique mais nos animateurs sont pleins d’imagination et savent trouver des chemins agréables. De plus aujourd’hui nous avons des promesses de printemps avec bourgeons et soleil.

 

 

Marcher sur la route et non sur les chemins permet de regarder en l’air sans risquer l’atterrissage brutal. On peut donc faire de la philosophie en lisant l’inscription sur l’école Aristide Briand, toujours d’actualité. Un peu plus loin au bord de la Seine un écureuil fait une démonstration d’équilibre sur un fil électrique. Il n’a pas besoin de bâtons pour galoper sur ce fil.

 

 

Une grimpette nous emmène dans la forêt par des chemins confortables et secs.

 

 

Merci Alain.

 

Randonnée du dimanche 5 Mars :

de Vauréal aux Étangs de Cergy :

Randonnée du dimanche 26 Février :

Au pays de Jean Gabin :

 

12 participants malgré la pluie qui est tombée pendant presque tout notre parcours de 13 kms.

 

Départ de l’église de Mériel et visite du cimetière qui l’entoure. Là se trouve la tombe des parents et de la sœur Madeleine de Jean Gabin.

 

Montée sur le plateau jusqu’à la croix du Marquis de Monte Bello puis en direction de l’ancienne abbaye du Val et du bois des Garennes avec son sable, sa bruyère et ses rochers.

 

Nous découvrons ensuite le château de Méry et son parc pour revenir par les bords d’Oise à Mériel.

 

Un petit clin d’œil en passant au Musée Jean Gabin et à la maison il a vécu pendant son enfance.

 

Non le temps n’a réussi à assombrir notre bonne humeur et plaisir de randonner ensemble.

 

http://www.caravelis.com/xml/oi/TFO122223785716/TFO122223785716-11a/medias/pdf/surlespasdejeangabinnumero1.pdf

 

Randonnée du dimanche 26 Février :

En suivant la Seine ou plutôt, Rand'eau des dragons :

Pas de ligne 14 et un RER C perturbé par un mouvement de grève, il en faut plus pour décourager notre groupe de 11 personnes.

Pour nous récompenser, nous sommes accueillis dans un petit parc par un gros massif de rhododendrons fleuris... au mois de février ! ...mais à Paris, tout est possible. Au fil des commentaires généreux de Gisèle dans le quartier des eaux, nous  avons admiré un gros dragon sortant d'un mur.

Nous avons ensuite découvert le mémorial des déportés ... il mériterait que nous lui consacrions plus de temps ... traverser Beaubourg et la canopée du Forum des Halles ... encore un dragon ... en légo cette fois.

Enfin cap à pied sur Saint Lazare ; rentrés à Cormeilles à 12 h 45.

Merci à Gisèle pour cette Rando !

Randonnée du samedi 25 Février :

Rando Nocturne :

Le départ a été un peu retardé les 37 randonneurs  ayant eu du mal à arriver tous à l'heure.

Compte tenu du nombre important de participants Daniel et François avaient sécurisé au maximum le groupe avec 7 animateurs : Jean-Yves et Alain en fin de groupe ; Valérie et Anita au milieu ; François et Jean-Jacques vers l'avant ; Daniel pour le guidage.

Un petit tour dans le vieux Cormeilles avant de rentrer dans la forêt en longeant la carrière Lambert. Chacun évitant les embûches à l'aide de sa lampe frontale ou de sa torche, le vent a couché plusieurs arbres en travers du chemin. Nous longeons les manèges du centre équestre de Franconville, pour entrer à nouveau dans le bois de Cormeilles, profitant des larges allées. ouvertes par l'ONF.

Une petite pose près de la source, le café, le chocolat et le vin chaud sont sortis pour réchauffer les participants. Un couple s'installe et commence à manger et est surpris quand Daniel leur annonce que l'on repart, et que le repas est après la rando.

Nous repartons et admirons les lumières de nuit sur Franconville et ses environs. Depuis les chemins proches de la route stratégique nous voyons les éclairages de Paris et de sa banlieue et en particulier la Tour Eiffel. Nous redescendons tranquillement vers notre point de départ, pour rejoindre le local Cyclo-Rando pour déguster la bonne soupe à l'oignon préparée par Noëlle, et partager le repas apporté par tous. Daniel et François nous ont entrainé sur un circuit très tarabiscoté de 10 km pour la première fois sur Cormeilles avec un bon dénivelé. Les années précédentes le circuit en Forêt de Saint Germain était de 12 km mais sans difficulté.

Petite innovation cette année l'apéritif debout a permis de discuter dans une bonne ambiance communicative.

Guy a animé la soirée en nous faisant danser (Ahhh !!! la danse des pouces !!!).

Jean-Michel dans un rôle "obscur" nous a aidé à la mise en place de la salle ainsi que jean-Paul qui nous a permis de garer la remorque chez lui.

Nous nous sommes séparés tôt le matin.

Grand merci à nos organisateurs et animateurs et nous leur promettons d'être là l'an prochain.

Randonnées du dimanche 19 Février :

 

 

Le Bois de Meudon :

 

Nous nous sommes retrouvés à 7 pour aller à Meudon, partis dans le froid et le brouillard, nous sommes arrivés sous le soleil.

Mireille dès les premiers mètres fit une belle chute où elle endommagea son pantalon et son genou. Geneviève vola à son secours pour lui faire un superbe pansement, ce qui lui permit de continuer.

 

Départ facile dans les rues de Meudon, mais rapidement se présente la première montée, qui s'enchaine avec une descente pour mieux remonter ensuite, et ainsi de suite.  Michel nous fait passer par des chemins aux noms évocateurs : après avoir passé la Belle Étoile, nous traversons le Carrefour de la femme sans Tête, puis la Route de la Morte Bouteille, l'étang des Ursines, quelques canards fond des rides sur l'eau de l'étang. Nous prenons la Route de la Fontaine de l'Ursine, la Route du Cordon du Bas un "petite" grimpette pour se retrouver sur la route du Cordon du Haut. Nous passons au Carrefour de la Source Ferrugineuse, hommage à Bourvil ? Au chêne des Missions nous admirons les Mégalithes que des enfant escaladent, puis nous arrivons au niveau de l'observatoire de Meudon.

 

Michel nous avait annoncé  un circuit sportif, et en effet nous n'avons fait que monter et descendre soit plus de 530 m de dénivelé sur 16.5 km, mais par le beau temps se fut agréable et certains ont demandé de recommencer à une saison plus printanière.

Le nom de l'Ursine, quartier de Vélizy, aurait été donné avant les romains, et serait le nom vernaculaire de l'Acanthe. L'origine du nom du carrefour de la Femme sans Tête, n'est pas connu pour certains ce serait une sorte de pléonasme.

Les Côtes de La Frette à Herblay :

Randonnée du dimanche 5 Février :

Autour de Villiers Adam :

Le mauvais temps n'a pas découragé le groupe de 4 personnes qui a suivi Jean-Claude mais la pluie s'est rapidement invitée et nous a emboité le pas.

Le terrain était très glissant mais personne n'est tombé. Circuit agréable malgré tout qui a su conserver son charme.

Sur la fin du circuit Arlette n'a pas résisté à l'appel de "l’œuf nature"... même pas nettoyé. Du coup tout le groupe est entré pour faire son marché. Arlette a rempli son sac à ras bord. Au moment du départ Arlette a soulevé son sac qui, épuisé, a rendu l'âme ! C'est la fin de plus de 20 ans de bons et loyaux services d'un fidèle compagnon. Pendant toute sa vie il a transporté, sans broncher, trousse de pharmacie, cape, bouteille d'eau, cartes IGN, liste d'adhérents, gâteaux maison, marrons, pommes ou poires...

Nous souhaitons une longue vie au nouveau compagnon d'Arlette qui la suivra dans ses aventures et mésaventures

 

 

Le tour d’Eragny :

 

Sous un temps pluvieux, circuit de 16 km au départ de la vieille ville de St Ouen l’Aumône permettant de découvrir les différentes facettes d’Eragny-sur-Oise :

 

 

-            Eragny  – ville nouvelle, sur le plateau, construit dans les années 70-80 sous la forme d’une ville jardin avec ses voies pour les piétons et celles pour les voitures, ses petits immeubles, maisons individuelles au milieu des espaces verts, petites écoles et terrains de sports.

 

 

-            Eragny  rural – village rue – en contrebas avec ses anciennes fermes, son lavoir, la maison de Bernardin de St Pierre

 

 

-            Eragny  des berges de l’Oise avec ses anciennes carrières de pierre. Faute de soleil, Il manquait les pécheurs et les promeneurs.

 

 

Finalement nous sommes revenus légèrement humides mais pas trempés.

Randonnée du dimanche 29 janvier :

Conflans-Cormeilles par la Forêt de Saint-Germain :

Nous étions 18 sur le quai à l’heure du rendez-vous (7h50) pour ce départ en train vers Conflans. Le chef de gare nous a prévenu que le train était annulé. Nous avons pris le train suivant 15 mn plus tard.

Arrivés à Conflans vers 8 h 25 nous avons rejoint le parc du château du Prieuré avec ses verrières qui surplombent la vallée de la Seine.

Daniel nous a précisé que ce château hébergeait le musée de la Batellerie et que depuis 1965 c’est le musée le plus important d’Europe pour les voies navigables intérieures.

Ensuite nous avons rejoint par la passerelle de Conflans qui surplombe la Seine la forêt de St-Germain en admirant le panorama.

 

L’étang du Cora était encore gelé par endroit.

Après un passage dans une clairière inattendue nous avons fait un peu de « hors piste » avant de faire la pause dans une bonne ambiance.

La randonnée s’est ensuite poursuivie dans la Forêt de St-Germain.

Après le pont de Sartrouville nous avons traversé le parc du dispensaire avant de rejoindre le vieux Sartrouville et ses vignes. Près de l’Eglise Saint-Martin notre accompagnateur nous a dit qu’elle datait de plus de 1000 ans, que sur 1700 habitants 600 étaient vignerons vers les 1880, etc.

Ensuite nous sommes passés par un petit passage entre des maisons que très peu connaissaient : l’ancien chemin Larris côté Sartrouville qui avait été débroussaillé.

Zone des Trembleaux nous avons retrouvé Michel et Marie qui avaient raté le départ.

Nous avons rejoint ensuite le Larris côté Cormeilles qui avait été nettoyé.

Retour à la gare de Cormeilles à 12  h 25 après 17 km.

Cette randonnée avec le beau temps était surprenante par endroit.

Randonnée du dimanche 22 janvier :

Cormeilles 19 km :

Nous sommes retrouvés à 6 : 3 dames et 3 messieurs, pour braver les frimas. Patrick nous annonce qu'il a réduit notre sortie à 18 km...

Nous partons à pied du parking, vers les hauts de Cormeilles dans la nuit, passage par la sente du Clos Compan, Annie nous fait un pas de danse sur une plaque de verglas rue Guy Patin, puis nous remontons la sente aux vaches, non boueuse pour une fois. La route stratégique nous permet d'admirer le lever du soleil, magnifique rougie. Descente par la route de Franconville, pour nous retrouver rue Kieffer, les petits chemins nous permettent de voir la blanche gelée de la nuit sur la végétation. Nous remontons sur la butte en longeant la carrière, et basculons dans le bois coté Franconville, nous remontons et découvrons une grande plateforme en béton (ancienne) à mi pente qui a été dégagée il y a deux ans environ d'après notre guide. Nous reprenons en direction du stade, pour redescendre vers la Frette, jusque sur les quais. Pour se maintenir en forme nous prenons la Côte à Boivin. Nous avons fait 17 km. Michel propose de faire un tour par le chemin des Larris que tous ne connaissent pas. Par le plus grand des hasards, nous retrouvons Arlette et son groupe qui cheminent eux aussi en direction du parking. En final nous avons fait 21 km.

Le temps était beau, mais frais, la gelée matinale avait emmailloté les plantes d'un joli voile blanc.

De Cormeilles à Sartrouville :

C'est un groupe de seulement 7 personnes qui a bravé le temps gris et froid.

Après le chemin des LARRIS, nous arrivons sur l'arrière de l'église de Sartrouville que nous visitons.
Nous sommes invités à assister à la messe mais nous déclinons l'offre ; après un petit tour dans le jardin de curé nous allons faire le tour du parc du dispensaire aux deux bateaux ludiques. De là, nous remontons au cimetière qui nous offre deux WC propres et bien chauffés... pendant que l'église disparais à nos yeux, noyée dans la brume. Nous avons été jusqu'à la ferme et emprunté la promenade Maxime Gorki, bien protégée par des tourniquets "écraseurs", qui nous a amené derrière Carrefour. Là Nadine nous a proposé un autre trajet pour rentrer. Arlette a été invitée à visiter la mosquée. On nous a même proposé un café que nous avons décliné ..., nous aurions préféré un thé à la menthe.

Vers la fin, Arlette a repris les choses en main et nous fait passer par un chemin plein de gravas ... mais qui nous a permis à l'intersection de tomber nez à nez avec l'autre groupe ... qui avait lui aussi fait une entorse à son trajet.

Quelle coïncidence amusante.

Raquettes du 14 au 21 janvier à Bois d'Amont :

Pour le compte rendu voir dans l'onglet autres activités

Randonnée du dimanche 15 janvier :

De la montagne à la Seine :

Nous étions 6 téméraires ce matin au départ de Cormeilles, les routes verglacées ne nous ont pas empêché de prendre de départ  pour les 18 km du parcours. Nous sommes donc partis à 7h30 précises dans le froid et la nuit en veillant à éviter les plaques de verglas, nous étions si concentrés que personne ne parlait. Après environ 1 heure nous avons atteint la forêt et nous avons pu nous détendre, les langues se sont alors déliées. Alain Ragon qui était avec nous a particulièrement veillé à ne pas nous doubler et à adopter notre rythme d’environ 5km/h.Lorsque nous avons atteint les routes goudronnées d’Herblay le dégel avait commencé et nous avons pu continuer notre rando sans encombres. Nous étions de retour au parking à 11h50 satisfaits d’avoir réalisé dans des conditions périlleuses  ce parcours déjà  difficile habituellement mais jalonné de beaux points de vues sous la brume et le gel hivernal. 

 

Randonnées du dimanche 8 Janvier :

De La Butte d'Orgemont à la Butte des Châtaigniers :

7 au départ pour une seule voiture, Jean Claude a du transformer sa voiture pour nous caser tous,  Joël a dû prendre sur ses genoux le matériel de balisage...

Nous retrouvons Gisèle et Valentin devant la piscine, ..., et ne voyons pas que nous laissons la voiture sur une place "Handicapé".

Rando Originale a dit Joseph..., en effet Gisèle, habitante du quartier, en a profité pour nous faire des commentaires de toutes natures.

Un brouillard tenace nous empêche de voir le lac d'Enghien, le stade de France et Paris, alors que nous sommes sur les hauteurs.

Nous avons découvert la nouvelle configuration de la butte d'Orgemont et nous avons été jusqu'à la stèle des fusillés. Fusillés qui ont été obligés de creuser eux mêmes leur tombe.

Nous terminons par un agréable apéro offert par Arlette, en nous souhaitant la bonne année 2017.

 

De La Frette à Conflans par les berges de Seine et les coteaux :

Nous nous retrouvons à 14 au parking malgré les conditions météo annoncées pluie et froid, mais heureusement non tenues.

François avait espéré ne trouver personne, et rentrer se mettre au chaud sous la couette. Mais nous ne lui laissons pas ce plaisir. Devant l'église de la Frette nous retrouvons  José et Françoise, et nous partons à bonne allure en direction de Conflans le long des berges.

Nous allons jusqu'à la péniche "Je Sers",  chapelle des bateliers, certains en profitent pour aller la visiter. Nous repartons en passant dans le marché, attirés par les odeurs de poulet  rôti, de fromage, de pain, ... Nous montons par les petites ruelles de Conflans jusqu'à l'église, et la tour Mont Joie, nous en profitons pour faire une abondantes pause café ou chocolat au choix.

Nous cheminons sur le coteau avant de redescendre pratiquement sur les quais de Seine et de remonter vers l'église d'Herblay, en fin de compte le circuit aurait pu se nommer les 4 églises... puisque nous retournons à l'église de La Frette non sans avoir refait une dernière montée entre les berges de Seine et le haut du coteau. François aime bien le dénivelé, mais le groupe n'a pas fléchit et nous terminons nos 17 km en forme malgré les récentes agapes, et en ayant maintenu une bonne allure.

ANNÉE 2016

Randonnée du dimanche 18 décembre :

Les vitrines de Noël :

Sortie illuminée par les vitrines bien décorées (surtout celle originales des Galeries Lafayette d'une blancheur immaculée en papier découpé), et les passages anciens.

Le problème des toilettes s'est résolu dans ............ les églises. 

Nous avons croisé des japonais au Carrousel du Louvre, et des Polonais se ravitaillant de produits locaux venant directement de leur pays devant l'église polonaise.

Entre les vitrines de la rue Saint Honoré et celles du faubourg Saint Honoré petite visite aux chalets du marché de Noël des Champs Élysées. Dommage le vin chaud (bon) n'était pas chaud.

Nous avons entre aperçu le grand sapin de l’Élysée avec ses boules rouges.

CHERCHEZ LES INTRUS

Le port au Moine en passant par Frépillon :

 Nous étions 14 à accompagner Marie Christine sur ses chemins. Certains conjoints s'étaient désistés et avaient préféré rester à savourer la douceur sous la couette.

Sur la route pour rejoindre Auvers sur Oise nous avons eu un peu de pluie, légère, mais heureusement arrivés à Auvers elle avait cessé.

La marche a commencé avant le lever du jour, dans la grisaille et le froid. 6° le matin ce n'est pas très chaud, mais en marchant nous nous réchauffons vite.

Marie Christine nous a fait découvrir des chemins que nous ne prenons pas habituellement. Nous avons longé l'Oise, Puis le cimetière d'Auvers, certains ont fait le détour pour voir la tombe de Van Gogh.

Nous avons un peu flâné dans le village des peintres. Nous avons traversé le marché, mais comme Arlette n'était pas là nous ne nous sommes pas arrêtés.

Le groupe était homogène et elle nous a entrainé à bonne allure.

 

Randonnée du jeudi 15 décembre :

Sur les traces de Balaincourt :

Nous étions 12 randonneurs en ce jour de décembre à suivre les traces de Balaincourt, triste sire ce Basil Zaharoff propriétaire du château de Balaincourt, marchand d’armes durant la première guerre mondiale ce qui fit sa fortune.

Puis un autre propriétaire plus romantique celui-là, le roi des belges (Léopold II) qui offrit ce château à sa maitresse.

Notre promenade se poursuivant aux gré des sentiers, nous découvrîmes un très beau lavoir décoré pour la circonstance en crèche de noël.

Nous avons terminé notre parcourt en faisant un petit détour pour passer devant le château de Frouville.

Ce fut une très belle journée riche en patrimoine, la bonne humeur était au rendez-vous ainsi que le plaisir d’être ensemble, tout cela avec le soleil.

Randonnée du dimanche 4 décembre :

 Rando-Resto autour de Cormeilles :

Sur le parking nous étions 17, nous sommes descendus en voiture jusqu'au restaurant deux randonneurs nous ont rejoins.  Daniel nous a lancés sur sur son chemin dans la demi obscurité. Nous sommes partis en direction de l'église de La Frette. Daniel nous a trouvé une petite sente : "la sente de la grimpette", qui est déconseillée à cause des risques de glissade dans le sens de la descente, en cas de gel, mais nous la gravissons, pour nous mettre en jambe.

Puis il nous a menés par les petits chemins jusqu'en haut de la butte, avec une petite halte à l'entrée du bois. Nous avons traversé la route stratégique au niveau du passage clouté qui est signalé mais qui n'a pas été marqué au sol ...La pause café au niveau des bassins de Montigny.

Nous continuons dans le bois des Buttes de Cormeilles, nous avons été surpris par les coupes faites par l'ONF... et nous redescendons le long de la Carrière Lambert, en attendant de pouvoir passer dans la carrière elle même.

Daniel nous fait découvrir un petit chemin pour rejoindre le chemin des Larris, chemin qui nous a surpris par sa propreté, nous avons appris après que Daniel avec Jean-Yves avaient fait un passage dans la semaine pour qu'il soit propre.

Puis descente en direction du restaurant. Le groupe emmené par Jean Yves était déjà arrivé. Nous nous sommes retrouvés au restaurant pour passer un agréable moment.

Merci à Daniel et Marie Do (serre-file) pour cette jolie randonnée qui nous a fait passer une agréable matinée dans des chemins que nous ne connaissions pas tous.

 

 

 

Randonnée du dimanche 27 novembre

Promenade dans Courbevoie :

 

Point météo pour les 18 participants : temps frais, brumeux le matin s’améliorant dans la marinée.

 

C’est une visite découverte de l’ile de la Jatte et des petits squares de Courbevoie, à l’ombre des tours de La Défense. C’est une jolie vue.

 

Nous terminons au parc de de Bécon orné d’un beau plaqueminier aux fruits inaccessibles et de deux pavillons étonnants, l’Inde et la Suède, datant de l’Exposition Universelle de 1878. Petit plus, ceux qui le désiraient ont visité l’exposition gratuite de jolies boites précieuses datant du second empire du musée Boylet Fould.

 

Cette rando a été chaudement plébiscitée.

 

PS : les sœurettes, toutes excitées, nous ont raconté leur enfance à Courbevoie tout le long du trajet 

Randonnée du dimanche 20 novembre (19 km)

 

Le pont du PECQ et la terrasse de ST-GERMAIN :

 

La météo n'était pas très clémente ce dimanche 20 novembre, à 7 h 30, le vent et la pluie étant au rendez-vous, mais nous étions cependant 9 randonneurs autour de Daniel  pour cette sortie de 19 km.

Et bien nous en a pris, puisque, à peine sortis de voiture, la pluie a disparu et le vent s'est calmé et nous avons profité de cette jolie matinée.

Nous avons suivi la Seine du pont de Sartrouville jusqu'au Pont du Pecq, admirant au passage l'aménagement des berges et la lumière se reflétant dans l'eau.

Nous sommes ensuite montés vers le pavillon Henry IV, en vue de poursuivre sur les Terrasses de Saint Germain mais en raison des conditions météorologiques, leur accès était interdit. Daniel a donc rapidement trouvé un itinéraire de contournement, ce qui a permis à bon nombre d'entre nous d'admirer le château de Saint Germain ainsi que le musée.

 

Lors de notre petite pause près du château, nous avons été rejoints par Alain et Annie.

Puis nous nous sommes dirigés vers  Maisons-Laffitte en traversant la forêt de Saint Germain, profitant d'un air ambiant doux et de couleurs automnales très agréables.

En conclusion, une randonnée très agréable, comme toujours.

Un grand merci à notre animateur.

 

 

 

Randonnée du dimanche 13 novembre (11 km)

 

Forêt de St-Cucufa à la Malmaison :

 

En dépit du temps humide et des fortes menaces de pluie, nous étions ce matin 20 randonneurs au rendez-vous.

Nous avons démarré la randonnée à 8h40 et nous étions de retour à 12h00, après avoir parcouru 11 km en forêt avec quelques dénivelés.

Chacun a pu marcher à son rythme et tester sa forme dans les montées, nous avons même dû "affronter" un petit raidillon semer d'embûches (feuilles mortes, boue, racines ...) tout le monde est arrivé en bas sans encombre ! C'est en bas de ce petit raidillon que nous avons eu la surprise de croiser Orlando ! Le monde des randonneurs n'est finalement pas si grand que cela !

Nous sommes ensuite sortis de la forêt pour passer devant le château de Joséphine et parcourir le Parc de Bois Préau.

La pluie qui a fini par nous rattraper ne nous a pas empêché d'admirer les belles couleurs d'automne dont s'est paré la nature, mais pas de prendre des photos, les appareils sont tous restés à l'abri !

Pas de regret pour le soleil il n'a finalement pas pointé le bout de son nez de la journée. 

Randonnées du dimanche 6 novembre

Valmondois - Nesle la vallée - Parmain :

Malgré les prévisions hivernales la randonnée s’est déroulée sous un beau soleil.

La grenouille de M. de La Fontaine, l’hôte de ces lieux, se serait-elle trompée ? (1).

 

Un groupe de 15 randonneurs encadré par Daniel a parcouru les chemins de Valmondois et  la vallée du Sausseron.

En longeant un parcours de pêche nous sommes passés à proximité de Nesles-la-Vallée.

Jean nous a donné des explications sur la croix verte (croix pattée).

Nous nous sommes dirigés ensuite vers Parmain pour faire un ravitaillement dans le petit parc. Jacques nous a régalé de belles blagues pour le plaisir de tous.

 

Ensuite une boucle dans l’Isle-Adam : le long de la plage, au milieu des étangs et près des résidences de standing.

 

Une petite grimpette pour rejoindre les coteaux de Parmain et notre chemin qui sinuait à travers bois vers la gare de Valmondois, notre point de départ. Il était 11 h 55 et nos GPS indiquaient environ 17 km.

Groupe homogène, très bonne ambiance, tout le monde a apprécié cette belle matinée et ces beaux paysages mis en valeur avec le beau temps.

 

(1)     Moulin de la Naze, Valmondois.  C’est ce moulin qui aurait fourni l’inspiration à Jean de La Fontaine, alors hôte du prince de Conti, pour sa fable « Le Meunier, son fils et l'âne ».

 

Sur les traces de la Bièvre :

 

Quelques craintes après la pluie de la nuit mais au matin il faisait beau mais frais. Nous étions 7.

 

Nous avons suivi l’allée des aqueducs ornée d’une multitude de sculptures métalliques modernes. Que des bâtiments modernes à part l’usine d'Anis Gras, pas loin d’une bonne boulangerie (on reconnait l’empreinte d’Arlette sur l’itinéraire).

 

Devant la gare « Laplace » il y a une belle sculpture : un couple, taille réelle, nus, levant les bras vers le ciel.

 

Nous longeons le cours de la Bièvre mais nous avons du mal à l’imaginer sous nos pieds. Nous terminons par le parc Kellermann où nous retrouvons la Bièvre, un bassin, une cascade, un petit jardin japonais et des terrasses.

 

Randonnée du dimanche 30 octobre

 

Du pont de Bezons au pont de Chatou :

 

Arlette avait commandé le beau temps et les belles couleurs de l’automne.

 

Un couple de hérons cendrés très familiers nous a accompagnés le long des petits bassins. Après avoir longé les réservoirs de gaz malodorants (hélas il faut respirer pour marcher) nous avons traversé un très joli parc avant d’atteindre Carrière sur Seine.

 

 

Au niveau des champs, Joseph a sorti un grand sac et il a glané des betteraves. La récolte était bonne : avec Falco, ils ont peiné pour terminer la randonnée.

 

 

Rencontre étrange et inquiétante, nous avons dépassé un personnage qui gesticulait, tenant un vélo à bout de bras.

 

 

De nombreux coureurs et cyclistes étaient sur le même chemin que nous. Nous avons terminé nos 14,5 km, au lieu de 13, bravo les randonneurs, dans le grand parc de l’Ile orné de curieuses sculptures : mâchoires, crânes de porc…

Randonnée du dimanche 9 octobre (12 km)

 

Forêt de L'Isle-Adam :

 

Animateur Jean-Claude

 

Départ Cormeilles : 7h50 

 

Nous sommes 24 participants pour cette randonnée.

 

Départ du parking Boucault (Monsoult) 

 

Nous attaquons la marche à 8h40 par un temps frais mais avec un ciel dégagé qui laisse présager une matinée ensoleillée. Nous apercevons un sanglier mort dans un champ. Celui-ci ayant certainement été percuté par un véhicule.

Après environ 1h45 de marche nous arrivons au Poteau de la tour où nous faisons la pause café et friandises.

Nous reprenons notre chemin en direction de Nerville-la-Forêt et plus loin nous nous arrêtons devant un tilleul âgé d'environ 280 ans.

 

Nous arrivons à la fin de notre balade vers 11h45.

 

Merci à Jean-Claude pour cette belle et sympathique randonnée dans la forêt de L'Isle-Adam que beaucoup découvraient pour la première fois.

Randonnée du 2 octobre :

Forêt domaniale de Versailles et ses lacs :

Daniel nous a informé dans la semaine que sa randonnée passait du niveau 2+ au niveau 3, mais malgré cela nous étions 22 à nous joindre à lui et Marie Do. Comme quoi le niveau n'effraie pas le "Randocormeillais".

Il nous a guidé à travers la Forêt Domaniale de Versailles sur des petit chemins fort agréables. Nous sommes passés près de la source de la Bièvre, et nous avons suivi son cours.

Que veut dire Bièvre : castor ou nuit noire ? Nous laisserons d’éminents spécialistes se pencher sur la question ou bien nous organiserons un groupe de travail...

Nous avons fait la pause auprès d'un bel étang (un peu petit  pour parler de Lac), échangé du café contre des gâteaux secs. Pour le moment le niveau 3 ne se justifiait pas.

Nous avons repris notre chemin, et rapidement Daniel nous a amené à un premier "raidillon", une belle pente sur 500 m le groupe s'est un peu allongé, les premiers attendaient sagement sur le plateau, regardant les autres en plein effort. 

A travers une trouée d'arbres nous avons pu admirer le château de Versailles, Daniel nous a rappelé les temps forts de sa construction : du Pavillon de chasse construit dans un petit bourg de 100 âmes (au moyen age) qui a grandi rapidement à 1000 habitants au début du règne de Louis XIV, quand le roi a décidé d'en faire son château, avec tout le faste qu'on lui connait, ensuite la ville s'est agrandie à l'ombre du château.

Après cette petite pause historique, nous avons repris notre périple et rapidement nous avons rencontré la deuxième difficulté de cette rando, un nouveau raidillon bien pentu mais heureusement non glissant et plus court que le premier. En final Daniel avait bien eu raison de modifier le niveau de la randonnée, mais les 24 ont su profiter et apprécier cette randonnée.

Randonnée du 28 septembre :

Rando des Forts :

Qui a dit que la rando était une activité pépère ?

Oui, c’est vrai très souvent, mais…. A Cormeilles, nous sommes téméraires !

 

Mercredi 28 septembre 2016, nous sommes partis 18 pour une petite rando niveau 2 de 15 Km, avec 200 mètres de dénivelé…facile !

Nous sommes partis tranquilles, petits pas, petites montées et grandes discussions.

Et d’un seul coup une descente de 3 mètres environ digne d’un glacier dans les alpes : de la terre meuble, des feuilles, des branches…. En un mot la galère ! Par chance, il y avait des bras pour aider.

 

 

Depuis le début, l’animateur nous prévenait, notre périple nous réservait des surprises.

Après nos glissades, nous pensions avoir franchi le plus dur, nous reprenions notre souffle et nos discussions….. Que nenni…..

 

Il nous a fait franchir un ru, oh… pas large, 60 Cm, mais avec des berges glissantes sur 25 Cm de chaque coté…. Il nous a fallu sauter d’une rive instable vers l’autre rive aussi instable….. Mais comment sauter avec des bâtons, un sac sur le dos et 8 Km dans les jambes…….

 

 

Bon, à voir les photos, on ne se rend pas compte des difficultés….(les photos sont à vois dans l'onglet : "Membres/Photos/Randonnées 2016/ Septembre")

Les sourires seraient ils crispés ? globalement la rando a été appréciée et cela fera partie des souvenirs impérissables.

 

Quel était le sens de "Forts" dans "Rando des Forts" ???

Randonnée du 25 septembre :

Festi'Rando à Ecouen :

Le Coderando 95 proposait plusieurs animations pour ce Festi'Rando : des Randonnées Libres de 10-20-30 km, des Audax, et un Rando Challenge

Randonnée du 18 septembre :

Un Tour entre les bois de MONTIGNY/FRANCONVILLE/MONTMORENCY  :
Une agréable rando composée de 5 membres, (Laurence, Francine, Alain, Daniel et moi même : Patrick)
Nous sommes partis de Cormeilles à 7H30 et avons démarré du parking de Leroy merlin à 7H50 pour terminer ce périple à 12H10.
Un bon rythme de débutant pour le 23 km, et une sympathique ambiance dans le groupe, ont fait qu'ils ont franchi sans difficultés l'ensemble du parcours avec une moyenne de 5km/h.
Cette rando, qui traverse  trois belles forêts sur environ 70% du parcours, nous fait découvrir également un peu d'urbain avec de magnifiques maisons sur Taverny.
L'œil est ravi, les jambes sont servies, les discussions sont multiples et la matinée passe sans qu'aucun kilomètre ne soit compté, nous comptons sur tous les confirmés, pour essayer sportivement cette belle rando.
Une marche réalisée par les nouveaux, avec panache, sans de gros efforts, à allure modérée, et en nous congratulant,  nous faisons la promesse de revenir sur les prochains 23 Km.
Avertissement sur le profil des participants : cette rando est ouverte aux marcheurs confirmés sur des 15 et 18 km mini.

Les cinq bois autour de Viarmes :

 13 randonneurs ont accompagné Michel à travers les bois. La randonnée tantôt en bordures de prairies, tantôt en bordure des bois ou dans les bois nous a permis de parcourir la plaine de France. Malgré la pluie des jours précédents nous n'avons pas eu de boue, les chemins étaient sableux. Nous avons successivement traversé le bois de Carbonnier, longé le bois de Paroy, le bois de Seugy, le bois de Beauvilliers, traversé le bois de Bonnet. Nous avons traversé le petit village de Seugy, après le bois de Beauvilliers, au Moulin de Giez nous avons vu les chevaux gambader. Dans le bois de Bonnet nous avons suivi le cours de la Thève, et nous avons profité de la douceur de l'instant pour faire la pause café. Nous avons fait le tour de l’Abbaye de Royaumont avant de retourner sur Viarmes au milieu des champs de culture. Un belle boucle agréable malgré ses 17 km par un temps doux encore estival.

 

Randonnée du 11 septembre :

Rando de reprise :

Pour la rando de reprise, 59 randonneurs ont suivi Arlette dans les méandres de Cormeilles. Dans le groupe beaucoup de nouveaux visages qui venaient tester la randonnée et les randonneurs présents. Nous espérons les avoir convaincus et qu'ils viendront se joindre à nous.

 

Cette année Arlette nous a fait découvrir le bas de Cormeilles et ses nouveaux quartiers. Comme à son habitude elle nous a emmenés sur des chemins inconnus de la plupart d'entre nous. Nous avons découvert sous un autre angle le quartier des Bois Rochefort, puis nous avons traversé des jardins, certains en ont profité pour prendre quelque boules de raisin au passage. Nous avons rejoint le Chemin des Larris bien préparé par Arlette et Jean Claude.

 

Comme l'an dernier la pluie était au rendez vous mais sous forme de bruine ce qui nous a permis de garder le sens de l'humour : 

Pluie du matin n'arrête pas le Pèlerin, mais mouille la pélerine.

Pluie du matin rando chagrin.

Rando pluvieuse rando heureuse.

 

A l'arrivée au local, des volontaires avaient préparé un robuste pot d’accueil bien apprécié des participants et qui devrait finir de convaincre les nouveaux.