COMPTES RENDUS DES RANDONNÉES SAISON 2015-2016


Randonnée du 19 juin :

Vallée de l'Aubette :

Nous étions peu nombreux ce matin sur le parking de la gare à Cormeilles, la météo et la fête des pères ayant eu raison des plus téméraires. Cependant nous sommes finalement partis à 8 Françoise et José nous attendaient à Thémiricourt. 
Départ de la rando à 8h10. 
Nous avons avec plaisir parcouru 18,2 km  entre champs de Blé parsemés de Coquelicots et villages typiques du Vexin en compagnie du soleil qui a bien voulu se montrer de temps en temps et sans une goutte de pluie !  
Après une pose très appréciée sur le parvis de l’église de Condécourt nous n’avons pas résisté à la photo de Groupe devant un superbe champ de Coquelicots.
Retour aux voitures à 12h30.

Randonnée du 12 juin :

Groslay et la Butte Pinson :

Malgré quelques gouttes de pluie avant de quitter la maison, nous étions 14 pour suivre Geneviève autour de Montmorency. Elle avait préparé un parcours basé sur une multitude de petites sentes.

Petites séquences Indiana Jones entre orties et hautes herbes dans les chemins étroits. Les orties étaient nombreuses sur les bords et nous avons échangé nos secrets pour nous en protéger.

Nous avons été étonnés par la multitude des jardins ouvriers très bien entretenus et hospitaliers.

Sur la butte Pinson nous avons trouvé des explications sur les tableaux d'UTRILLO peints localement.

Le soleil est venu partager le café.

De retour au parking la pluie a éclaté, nous avons changé précipitamment  de chaussures. Arrivés à Cormeilles la pluie avait cessé.

Nous n'arrivons pas à savoir quels sont les accords de Geneviève avec le dieu "météo" pour que la pluie ne vienne pas troubler ses randonnées.

Randonnée du 9 juin :

Ballade en Forêt et passage au Pavillon Chinois :

 Orlando a fait découvrir aux 14 qui l'accompagnaient les bords de l'Oise à partir de Parmain. Les pluies de ces dernières semaines avaient rendu l'Oise brune par la terre qu'elle charriait.

Il nous a fait passer devant de belles demeures le Château de l'Ile Adam devenu mairie. Puis un petit tour en forêt, pour revenir à l'Ile Adam admirer le pavillon Chinois curiosité construite au 18°, et remise en état deux fois suite à des dégradations. Maintenant il est protégé par une grille, mais nous pouvons le visiter le dimanche.

Il nous a fait découvrir une étrange sculpture, située à l'entrée de l'allée Le Nôtre (à proximité de la Maison de l'Isle-Adam, face au Parc Manchez). Cette sculpture en bronze est scellée sur un socle en béton habillé de grès placé au milieu d'une vasque. L'eau sortant du pied de la statue s'écoule le long du socle avant de rejoindre la vasque, formant ainsi une fontaine.

Cette œuvre mythique, fruit de l'imagination de Jean Marais, incarne les symboles de l'Isle-Adam : l'air, l'eau et la forêt. Son nom SIARAM est l'anagramme de Marais, son auteur.

Elle est inaugurée le 8 novembre 1992 en présence de Jean Marais.

« Il s'est construit en moi un rêve audacieux : Siaram protecteur de l'Isle-Adam et de la nature, bouscula le libre arbitre et naquit presque contre ma volonté. Je me suis laissé dirigé par l'ange du bizarre …. ». Jean Marais.

Nous sommes retournés aux voitures en passant devant de superbes restaurants au bord de l'eau, Orlando nous a promis que la prochaine fois il nous y emmènerait...

Merci à Orlando pour cette jolie ballade, et à Nadine pour ses  recherches su SIARAM.

Randonnée du 5 juin :

Les curiosités de la Forêt de Montmorency :

Malgré un temps maussade, des inondations en région parisienne et en particulier celle auprès de nous Herblay, la Frette, Maisons Laffitte, Sartrouville, ..., nous sommes 26 pour suivre François dans la Forêt de Montmorency.

La connaissance de François de la Forêt de Montmorency lui a permis de nous guider sur des chemins sablonneux et vallonnés, quelques passages humides nous ont permis de nous faire un peu peur.

Après avoir franchi le pont du diable, François nous a expliqué pourquoi la forêt était coupée de boulevards. François avait bien potassé son sujet et nous a raconté l'histoire des différentes curiosités que nous avons rencontrées : le château de la chasse, la source de Sainte Radegonde, mais nous aurions préféré rencontrer une source de Saint Thibaud ou de Saint Caprais, ...

Traditionnelle pause café auprès du château de la Chasse.

Retour aux voitures à midi, après avoir parcouru 13 km, arrivés secs et à peine boueux.

Randonnée du 29 mai :

 

Jardins de Deuil- Enghien- Montmorency :

 

11 courageux participants malgré :

- une météo annonçant la pluie,

- des difficultés pour trouver de l’essence et

- des mamans très occupées en ce jour de fête.

 

La météo a voulu récompenser ces courageux, ils ont pu marcher au sec.

 

Geneviève nous avait concocté un parcours 16 km en zone urbaine : 

- des sentes au milieu des jardins et

- des parcs près de chez nous.

- découverte du centre ville de Deuil-la-Barre,

- traversée d'Enghien : son lac, son casino, ses villas et ses jolis parcs,

- retour à Montmorency : sa collégiale et son centre ville.

 

Dès notre retour, la pluie prévue est arrivée... nous nous demandons encore quel être surnaturel a retardé le phénomène !

Randonnée du 26 mai :

 

Autour de Bernon :

 

 

Le soleil était au rendez-vous , une très belle balade. 

 

Nous pouvons même dire que quelques fois nous avons eu trop chaud , les rhododendrons étaient en fleurs ci-joint la photo et une photo du château de Jambville (départ du circuit) .

 

La fin du parcours était un peu scabreux  ( à cause des dernières grosses pluies ) avec un peu d'imagination nous aurions pu nous croire dans les Bayous.

 

Merci aux randonneurs présents ce jour là.

Randonnées du 21 mai :

Les Anciennes Gares :

Nous partîmes, avec courage, à 8 et en arrivant au port (terme volontairement utilisé car nous n'avons pas pu nous mettre d'accord sur la qualification de cette rando, certains pensent avoir fait une MAC (- Marche Aquatique Côtière- ...) nous étions toujours 8.

 

Ce fut une rando très sympa, la météo nous a accompagné du début à la fin. Cela nous a donné l'occasion d'assister à des exercices peu fréquents comme la danse acrobatique, le patinage sur "boue", quelques voltiges (sans gravité). L'un d'entre nous n'avait jamais randonnée sous la pluie, il a été gâté pour sa première fois.......Mais surtout, pour reprendre les voitures (2) nous avons pu assister à des effeuillages en règle : Traverser Cormeilles en short a du surprendre........ en ce mois de novembre !!!!!

 

Mais nous n'étions pas les plus à plaindre, peu de monde à la fête de la nature à Théméricourt, à un concours hippique, nous avons traversé sans encombre les brocantes, sans perdre 1 randonneur et la course cycliste n'était pas ovationnée par un public nombreux.

 

La prochaine fois, je serai moins radin avec le soleil.........

 

Guiry en Vexin et son musée :

Nous sommes retrouvés à 9 pour accompagner Arlette. Devant les conditions météo incertaines, Arlette nous a proposé de nous faire découvrir les petits chemins de Cormeilles.

Nous partons en direction de la Seine en empruntant le "chemin des Larris", plusieurs randonneurs découvrent ce chemin et le trouvent agréable mais humide.  Nous continuons par la "Coulée Verte". La pluie commence et forcit peu à peu. Sous ce déluge nous décidons courageusement de prendre la fuite et de rentrer aux voitures.

Le temps d'arriver au parking nous sommes trempés, mais les chaussures propres. Nous nous séparons vite fait.

 

Merci à Arlette, ce changement d'itinéraire nous a permis de découvrir le "Chemin des Larris", de rentrer sans passer la matinée en MAC (voir la définition ci dessus) et sans faire de l'effeuillage au parking comme certains.

La visite de Guiry et de son musée est reportée à une autre fois.

 

Randonnées du 15 mai :

Bagatelle et ses Roses ou au Pays des Paons :

 Beau temps car soleil au rendez vous . Nous étions 16... presque tout le temps.

Nous avons longé les lacs : très belles couleurs. Nous avons vu des bébés Foulques, suivi un petit cours d'eau et enjambé un joli petit pont en pierres. 

Dans le parc, peu de rosiers en fleurs  mais beaucoup d'autres belles choses : pivoines, belle rangée de glycines en arcade , ancolies, pervenches  étoilées, etc, passage sous une cascade, ... mais surtout un festival de paons faisant enfin la roue sans se faire prier... très beau spectacle qui nous a fait perdre momentanément trois randonneuses .

Et pour terminer petit coin vu d'un petit pont : une petite ile paradisiaque.

En résumé jolie rando bucolique.

Compte rendu élaboré par les participants dans le train du retour.

Randonnées du 8 mai :

Le chemin des oratoires :
Nous étions 17 randonneurs à parcourir ce matin le chemin des oratoires à Saint Germain, bien sûr le soleil et même la chaleur ont été de la partie toute la matinée. Dés 8h Nicole, Dominique et Julien ont donné la cadence suivis par l’ensemble des randonneurs. 
Déterminés à « décrasser » nos articulations nous avons tenu un bon rythme toute la matinée puisque nous avons parcouru les 17,8 km en 3h45 soit un rythme de 5,9km/h hors temps de pose. A l’arrivée à 11h38 tous les randonneurs étaient fiers de cette performance et Lucienne aurait presque pu être à midi à table ! 
Merci à Daniel pour ses encouragements même à distance et à Michel et Jacques pour leur présence au départ ce matin

Bouffemont :

Très beau temps, beau circuit en forêt (nous avons pu éviter les plaies à vif laissées par le déboisement à outrance) mais circuit accidenté avec embuches : troncs à enjamber, chemins défoncés et humides, racines et morceaux de bois. Belles vues sur le château de la Chasse.

Arlette a reçu des bouquets d'ail des ours qu'elle cherchait depuis longtemps, cueillis par tous les randonneurs.

Nous avons vérifié l'heure à l'aide d'un cadran solaire posé sur le sol.

Enfin l'épreuve des orties remportée par tous...

Un nouvel animateur en herbe semble se dessiner : il s'appelle Paul. Il guide, compte les randonneurs de lui même, et ... il nous raconte des histoires  ... ou plutôt des devinettes. Le relai de Jacques semble bien assuré.

Randonnées du 24 avril :

La chaussée de Brunehaut :

Pleuvra ? Pleuvra pas ? Chaud ? Froid ? La météo ne sait pas nous le dire. Donc, parapluie, cape de pluie et plusieurs couches de vêtements, direction Théméricourt. Jean-Claude emmène ses 13 randonneurs et randonneuses à travers champs de colza et de blé du Vexin. Un chevreuil se montre au bout du chemin puis disparait par une issue connue de lui seul.

 

A 2 ou 3 km de l’arrivée nos chaussures sont toujours propres mais le ciel noircit et un cycliste nous parle de grêle. Effectivement elle arrive sur nous mais nous sommes dans un chemin creux protégé par 2 haies et nous prenons le temps de nous équiper avant de repartir. Notre détermination décourage la grêle ou plus réaliste le vent fort la pousse très rapidement vers d’autres horizons et nous sommes secs en arrivant à Théméricourt. En entendant notre troupe bruyante une jeune aubergiste ouvre sa porte et nous vante les mérites de son établissement  qui accueille même les randonneurs boueux. Mais ce n’est pas la rando resto et nous repartons à regret.

 

Merci Jean-Claude pour cet itinéraire et cet accord avec la météo qui nous a permis de marcher sans désagréments.

 

Randonnées du 17 avril :
Saint DENIS et ses Tulipes :

Nous étions dix à nous retrouver à la gare de Cormeilles direction St Denis et ses tulipes en empruntant la ligne 13 jusqu'à la station St Denis Porte de Paris.
Nous sommes descendus vers le canal non loin du Stade de France qui affiche déjà le décompte des jours qui nous séparent du coup d'envoi de l'euro 2016.

Notre randonnée a été rythmée par des passages le long du canal et dans les rues de la ville où nous avons pu découvrir une ville en pleine transformation.

Après une petite pause café à côté de la gare de St Denis, nous avons pris la direction de la Basilique dans laquelle nous sommes entrés brièvement : c'était l'heure de la messe !

Direction le Parc de la Légion d'Honneur en passant devant la maison d'éducation du même nom.

Enfin, nous allions voir les fameuses tulipes : 86 000 bulbes de toutes couleurs ont été plantés mais pas n'importe comment  ! Vue du ciel, nous aurions pu découvrir la coupe d'Europe et ses ballons.

 

Randonnées du 10 avril :
Du Bois des Eboulures au Bois de Boissy :
Ce dimanche nous sommes partis pour une randonnée de 10 kms organisée par Arlette. Nous avons eu deux jeunes guides Paul et Valentin qui nous ont guidés avec dextérité.
Nous avons été chanceux puisque le soleil a été de la partie. Les amoureux des fleurs de printemps ont été régalés avec des parterres de jacinthes des bois et des parterres de petites fleurs blanches désolée je ne connais pas le nom. 
L'ambiance était au RDV avec la pause café, bonbons, petit remontant et surtout bonne humeur.
A la semaine prochaine

Parcs et sentes de Cergy

Le randonneur a dû passer un accord avec la météo. Hier pluie et aujourd’hui grand soleil après dissipation des brumes matinales.

 

Nous sommes 16 sur le parking des Larris rouges. Nous savons ce qui nous attend puisque nous savons maintenant ce qui se cache derrière ce terme de Larris (voir lien).

 

Geneviève a passé de longues heures sur les cartes, les plans et Basecamp  pour préparer un itinéraire inédit allant de la Seine aux différents quartiers de Cergy. Nous sommes surpris de découvrir cette végétation bien organisée et les quartiers si différents. Les 18 km se sont déroulés principalement sur chemin goudronné mais sans voitures.

 

Randonnées du 3 avril :

Les 19 °Randonnées Cormeillaises

Comme chaque année la section a organisé les Randonnées Cormeillaises : nous avons repris cette année la tradition avec deux parcours encadrés et un parcours libre :

Arlette a tracé son parcours de 10 km

Jean Yves le 15 km

François le 20 km

et ils ont défini en commun le point de ravitaillement à peu près à mi parcours des 3 itinéraires.

Les dossiers ont été envoyés en préfecture pour autorisation et les maires des différentes communes traversées ont été avisés du passage des randonneurs, et des chemins empruntés.

Les différentes tâches à réaliser : inscriptions, préparation du ravitaillement, ravitaillement, encadrement des randonnées, remise des récompenses, ..., ont été distribuées par Marie Christine en fonction des aspirations et des habitudes de chacun.

Samedi vers 15 h 30 un groupe de 7 personnes sous la houlette de François se sont retrouvées pour baliser le circuit de 20 km  : balisage fait avec des produits biodégradables : peinture, rubalise, sauf quelques affichettes (récupérées après la fermeture du circuit par Patrick).

Un autre groupe s'est retrouvé vers 18 h pour aménager la salle pour le lendemain.

Cette organisation a fait appel à environ 40 volontaires.

A 7 heure dimanche matin Jean Yves ouvrait les portes et les premiers participants arrivaient pour s'inscrire au 20 km et partaient dans la foulée, puis ce fut le tour des participants du 15 km, et Jean Yves les emmena sur son parcours, puis le 10 km guidé par Arlette.

La pause de 10h était organisée pour la première fois sur l'espace aménagé auprès des sources de Montigny.  C'était une découverte pour beaucoup d'entre nous : de l'espace et un joli décor. Même le soleil et la douceur étaient au rendez-vous.

Comme toujours les randonneurs ont découverts de nouveaux chemins aussi bien en ville que sur les bords de Seine et dans la forêt. Nous avons eu 155 participants : 65 sur le 10 km 51 femmes et 14 hommes), 64 sur le 15 km (44 femmes  et 20 hommes) et 26 sur le 20 km (17 femmes et 9 hommes).

Selon la tradition, à l'arrivée des randonneurs, quelques récompenses ont été distribuées dont celle du plus jeune et celle du plus ancien participant :  70 ans les séparent !

 

Et comme les randonneurs doivent s'alimenter pour maintenir leur forme, un buffet garni par les spécialités des participants nous a réunis pour un moment de convivialité que nous savons tous apprécier.

C'est promis, nous reviendrons l'an prochain pour participer à la 20 ème édition des Randonnées Cormeillaises.

 

Le bureau remercie l'ensemble des bénévoles qui consacrent beaucoup de temps et d’énergie  pour que cette journée se déroule dans la bonne humeur, la joie et la convivialité. Nous remercions la municipalité et le conseil général pour les coupes et cadeaux qu'ils nous ont remis.

 

Randonnées du 20 mars :

La Viosne :

28 au départ ! Mais comment résister à l'appel de Jean Claude ?

Au départ frayeur, Jean Claude n'est pas crevé, il est en pleine forme mais il a crevé. Heureusement madame Mac Gyver (Gisèle) était à bord, donc il nous a rapidement rejoint au point de rendez vous. En l'attendant Jean nous rappelle toutes les règles de circulation.

Si nous avons parfaitement marché en file indienne au bord de la route, nos râteaux sont encore approximatifs.

L'indispensable pause est prévue près d'un joli lavoir à l'abri du vent.

Jean Claude nous a organisé un circuit alternant champs bien cultivés, chemins creux, maisons cossues et comble du luxe pas de boue. (Commentaire selon Sylvie)

 

Je monte dans la voiture de Jean-Claude avec Gisèle et Arlette et nous partons en premier pour montrer la route. Alors que Gisèle nous parlait des brocantes de ce dimanche, une voiture à notre droite sur l'A15 nous fait de nombreux signes montrant l'avant de notre voiture. Jean-Claude s'arrête et constate, consterné, que le pneu avant-droit est à plat. Il essaie la cartouche de mousse qui, certes, regonfle le pneu  mais c'est peine perdue car la mousse ressort par le trou du pneu. Jean-Claude doit donc changer la roue aidé de Gisèle. Nos compères ont, eux continué la route et nous attendent devant la gare d'US. C'est vers 8h45 que nous les rejoignons et que nous sommes accueillis avec joie. Nous voilà enfin partis pour notre randonnée d'un bon pas pour rattraper  notre retard. Le temps est gris mais sec. Il est agréable de marcher de bon matin dans la nature, dans des chemins plutôt secs et abrités et avec quelques raidillons (la randonnées était de niveau 2. Jean-Claude nous avait averti).  Un peu de vent juste dans les champs. Nous n'avons pas encore vu trop de fleurs, juste quelques violettes. Comme c'est aujourd'hui le printemps, elles ne vont pas tarder. A midi 10, nous sommes de retour aux voitures. Le retour à Cormeilles avec la roue de secours se passe sans encombres. (Commentaire selon Françoise)
Merci Jean-Claude pour cette belle ballade.

 

La BEAUMONTOISE :

Nous étions 8 randonneurs départ Cormeilles, plus 3 directement sur place, soit 11 randonneurs au total :


- 8 sur le 16 km ;
- 2 sur le 24 km ;
- 1 sur le 30 km ;


Pas de coupe cette année pour Cormeilles, le premier club était Groslay avec 24 participants.
Un petit lot de consolation pour Nicole Ollivier : une paire de lunettes de soleil.
Beaucoup de monde comme d'habitude à Beaumont autour du boudin, 876 randonneurs étaient présents.

Randonnée du 13 mars :

 Entre Oise et Forêt :

C'est en compagnie de 22 randonneurs...et d'un bon pas que Corinne a guidé sa première randonnée.

Circuit très agréable dans la belle forêt de l'Isle Adam avec ses allées aux essences variées. Lors de la pause a circulé comme d'habitude café petits gâteaux, pousse café ou bonbons des Vosges. Joseph en a profité pour se ressourcer assis sur une serviette au pied d'un bel arbre..., cela a perturbé Gisèle qui de suite a pensé à un système plus étanche (à suivre...). Et pour finir nous avons été accueillis par un ragondin qui faisait le beau sur la plage .

Nous remercions beaucoup Corinne de se lancer dans l'aventure, elle a l'assurance nécessaire. Nous lui souhaitons la "bien venue" chez les animateurs.

Randonnées du 6 mars :

RANDONNEE DE MARLY :

 

Arrivés au parking du château, nous sommes partis à sa conquête. Ne le cherchez pas, il n’existe plus ! Nous avons pourtant croisé deux des sculptures des fameux chevaux de Marly et des tableaux de Sisley qui nous ont replongés dans l’époque de Louis XIV. Le temps était lumineux et frais. Des restes de neige ont longé notre parcours. Nous avons même croisé un bonhomme de neige, vestige lui aussi du passé….

 

 

Un petit tour en ville dans les rues pavées  …un petit air de province.

 

Après 2, 3 brefs arrêts devant l’hôtel de ville, l’église, nous sommes repartis travailler nos muscles dans la forêt. Chemins semés d’embûches, boueux, glissants où nous avons dû surveiller nos  pieds pour éviter les glissades !!! Mais  Arlette et Jean-Claude étaient là munis de leurs cartes pour nous  permettre de découvrir cette belle forêt et nous ramener au parc du château.

 

De CORMEILLES à SANNOIS, le Moulin et les Jardins :

Pour sa première randonnée en tant qu’accompagnatrice Marie-Christine aidée par Daniel avait commandé le soleil. 20 randonneurs était présents.

Nous sommes partis  à 8 h 15 et à 12 h nous étions de retour. Le parcours était très varié et vallonné mais l’allure était adaptée.

Beaucoup croient connaitre les chemins entre Cormeilles et Sannois mais elle a su nous trouver des passages peu ordinaires : au travers des nouveaux chemins de la Butte du Parisis nous sommes descendus sur Cormeilles puis en coupant par le bois du Hédoit nous avons rejoint le moulin de Sannois où nous avons fait une pause, mais pas au restaurant du Moulin, elle a refusé de nous y inviter, bon ce sera pour une autre fois peut être, dommage le menu était alléchant.

Ensuite nous sommes descendus sur les jardins de Sannois pour remonter sur la route stratégique. Nous avons rejoint Cormeilles en passant par la maison forestière des Rinvals.

Marie-Christine s’est vite trouvé  à son aise pour animer le groupe pourtant ce parcours était très technique puisque beaucoup des chemins empruntés ne figuraient pas sur les cartes. 

Le parcours était très varié et vallonné mais l’allure était adaptée, tout le monde était satisfait.

Tous  les randonneurs solidaires de leur nouvelle animatrice ont tenu à féliciter Marie-Christine et l’ont encouragée pour qu’elle renouvelle cette expérience très enrichissante pour elle et pour la section.

 

Randonnées du 28 février :

Autour de Cormeilles en Vexin :

 Le groupe, constitué de 28 membres autour de Jean-Claude, l'animateur de la randonnée, est parti de la rue de Reims à 7h55, après avoir chaleureusement accueilli Hilaire, un futur nouveau membre. Le déplacement s'est effectué par covoiturage et tous les véhicules étaient pleins.

Arrivés à Cormeilles en Vexin environ vingt-cinq minutes plus tard, la randonnée est partie de la place de l'église et s'est dirigée vers les grandes plaines. Les conditions météorologiques étaient plutôt favorables, à l'exception d'un vent glacial qui a poussé à une accélération du rythme et à un déplacement de la zone de pause ou chacun a pu se restaurer.

L'ambiance franchement conviviale a vu se constituer des petits groupes de discussions parfois très animés. Le ciel dégagé a permis d'admirer le paysage et si certains ont eu la chance d'apercevoir des lièvres, tout le groupe a pu voir trois chevreuils gambader dans un champ.

Tout au long du parcours  Jean-Claude s'est révélé une mine d'informations. Le retour au centre-ville de Cormeilles en Vexin s'est effectué en passant devant le cimetière où l'on peut admirer un monument, l'Ecce Homo, datant du 16ème siècle. De l'avis de tous, ce fut une excellente matinée et chacun a hâte de renouveler l'expérience.

Autour des marais de Frocourt :

La promesse du beau temps nous a encouragés  pour cette randonnée lointaine.

 

15 randonneurs se sont retrouvés au pied du château d’Aveny puis se sont lancés à l’assaut des collines et vallons ensoleillés mais balayés par un fort vent glacial. Michel nous a instruits sur l’histoire de l’Abbaye du Trésor  et nous avons regardé le portail, classé monument historique, mais fort mal entretenu. A ce moment un choix nous était proposé : un raccourci en "hors piste" ou un long détour sur des routes monotones. Le choix fut vite fait. Les aventuriers que nous sommes ont choisi le raccourci. Escalade d’un mur, passage par une porte dérobée pour arriver au sommet de la butte nous offrant un très large panorama.

 

La pause café nous a permis de nous arrêter  près du très joli moulin de Fourges. Hélas le restaurant du Moulin était fermé. Annie dardait le souvenir de ses baignades dans l'Epte.

 

En repartant nous sommes intrigués par un énorme tube de peinture et son gigantesque pinceau  qui annoncent une exposition de peinture.

 

Encore une bonne grimpette pour ensuite descendre vers Bray-et-Lu. Sur le pont nous plaisantons avec des "randonneurs" sur l’Epte, équipés de masques, palmes, bouées et, le plus important, combinaisons isolantes. Puis nous suivons l’ancienne voie ferrée, transformée en chemin de promenade ,  pour arriver au château d’Aveny, forts satisfaits de nos 18 km mais aussi appréciant la chaleur de nos voitures.

 

Merci Michel pour ce circuit inédit et son parfum d’aventure.

 

Randonnée du 21 février :

Rando Champêtre du parc des Chanteraines au parc de l'ile Saint Denis :

Dès 7 h 50  nous étions 12 grenouilles et 2 crapauds à nous élancer vers le Parc des Chanteraines (82 hectares). Selon la définition Chanteraines : lieu où chantent les grenouilles.
Donc un groupe de 14 randonneurs pour suivre Daniel, notre animateur.

 

Temps doux, paysages surprenants, sur certaines photos on se croirait dans le Cotentin. Dès le départ nous avons longé un étang avec ses cygnes, canards et autres volatiles  puis un centre équestre et encore la mare des tortues de Floride.

 

Nous avons rejoint la Seine, longé les résidences du « Beverly Hills » de Villeneuve-la-Garenne et continué le long de la Seine avec ses nombreuses péniches jusqu’au Pont de l’Ile-Saint-Denis.

 

Nous sommes passés sur l’autre Rive jusqu’au parc de l’Ile Saint-Denis, (23 hectares).

 

Le chemin des impressionnistes nous a amenés jusqu’au Pont d’Epinay.

 

Nous avons rejoint le Parc des Chanteraines par la gare du petit train et visité :

 

-la zone du Silence, difficile moment pour certaines ;

 

-la ferme des Hautes Bornes inspirée des fermes du Vexin avec ses animaux divers baudet, bouc, cochons, moutons, vache normande, pintades, ses clapiers, ses poulaillers, etc.

 

Nous avons contourné le grand Lac dédié aux activités nautiques avec son point de vue.

 

Dernière halte sur les postes d’observation des oiseaux avant de retrouver nos voitures.

 

Surprenant  moment de dépaysement si près de Paris.

 

Nous sommes revenus à 12 h aux voitures et 12 h 25 à Cormeilles après 13km de randonnée appréciée de tous.

 

Randonnée du 13 février 2016 :

Rando Nocturne (voir l'onglet autres activités)

Randonnées du 14 février 2016 :

Forêt de Saint Germain :

Ce matin à 7h30 au point de rendez-vous Annie était seule malgré la promesse, tenue, de beau temps.

L’abus de soupe à l’oignon nuit gravement au courage du randonneur resté mollement sous la couette alors qu’Annie après avoir patienté seule sur le parking elle partait faire les 22 kilomètres prévus pour ce matin.

 

De Pontoise à Ennery :

Malgré les mauvaises prévisions Météo, nous avons fait une belle randonnée ... et accompagnés par le soleil sur la fin.

Nous étions 8 à accompagner Arlette à travers les rues pittoresques de la ville historique de Pontoise (méconnue pour au moins 5 d'entre nous). Après les ruelles pavées du vieux Pontoise, beaucoup de sentes gadouilleuses et même les chemins transformés en mares. Moment délicat en croisant des chevaux, qui à notre vue se sont mis à ruer.

Pause en face de l'église d'Ennery pour qu'Arlette puisse déguster les gâteaux d'une boulangerie testée par Jean Claude.

Retour par plaine et petit bois qui nous a permis de constater la qualité du balisage surtout au niveau de la Croix d'Autel : merci à Jacques et son équipe.

Nous avons parcouru 12 km ...ou 13,5 selon un GPS !

 

Randonnée du 10 février 2016 :

Andrésy et Bord de l'Oise

Notre rando a démarrée sur le quai de  l' Oise à Andrésy en direction de Maurecourt par un temps ensoleillé avec une température de  8°C. Les chemins  bien boueux  ont alourdi nos chaussures, l'équilibre étant parfois  délicat. En haut de la principale côte du parcours, d'un bon  dénivelée, nous avons pris un bon café avec des petits gâteaux et notre ami  Jacques nous a conté  de ces petites histoires qui nous font tant rires. Nous nous sommes dirigées vers Chanteloup les vignes puis redescendues sur Andrésy et fini par le bord de la Seine et de l'Oise avec malheureusement une faible pluie puis nous avons repris nos voitures.

 

Randonnée du 7 février 2016 :

 

Rueil Malmaison et visite du château de la Malmaison :

 

Nous étions 14 ce matin à partir pour Rueil Malmaison avec Arlette. Après un court débat avec Jean-Claude et Arlette pour savoir si on prenait ou non l'A86, nous partions à 3 voitures sur le chemin de .... Joséphine.

 

Parcours plus de parcs :  ceux de Bois-Préau et de Malmaison que de bois pour finir par une visite du Musée de la Malmaison.

 

Nous avons remarqué au passage un cèdre du Liban magnifique de plus de 200 ans.

 

Bien que le soleil se soit invité en cours de route, nous sommes ravis de nous retrouver au chaud à l'intérieur de cette ancienne maison où vécurent Joséphine et l'Empereur.

 

Visite appréciée pour sa diversité : mobilier, toiles, porcelaine de sèvres et très belles assiettes décorées.

 

Nous regagnons ensuite le parking après avoir parcouru 9Kms300.

Randonnées du 31 janvier 2016 :

Argenteuil et son marché :

Crachin, permanent et pénétrant tout  au long de la rando, qui n'a pas découragé 9 pèlerins... qui voulaient découvrir Argenteuil dont ils ne connaissaient que les lieux de santé.

Visite du cimetière paysager avec ses différents quartiers ; en particulier les tombes musulmanes avec leurs cailloux blancs et leur coupelle d'eau. Petit tour dans le parc des cerisiers impeccablement entretenu par de jeunes gardiens très contents qu'on félicite.Ensuite nous avons pris un chemin buissonnier pour nous rendre au marché, en passant par la Basilique et les vestiges de l'Abbaye.

Marché typique, pittoresque, dépaysant ... et peu cher. Pour rester dans l'ambiance nous avons dégusté un bon thé à la menthe et une crêpe marocaine servis par une dame aux petits soins pour nous.

Finalement nous avons repris le train à la gare d'Argenteuil donc 10 km au lieu de 12 km.

 

La Marche Arnouvilloise :

Nous étions deux du club pour participer à la marche Arnouvilloise, il y avait pourtant le choix entre 10, 15, 20, 25 km ; mais les conditions météo annoncées n'encourageaient pas à quitter la couette.

En arrivant à la gare d'Orry, il y avait de la place sur le parking et pas de queue pour les inscriptions. Nous avons choisi le 20 km, nous avons marché dans la Forêt de Chantilly, une boucle en 8 dans un terrain sablonneux, sans boue, quelques flaques d'eau. Une petite bruine nous a rafraichi tout au long du parcours, mais nous n'avons pas eu les averses annoncées ni le coup de vent. Du fait de la boucle en 8 nous avons eu droit à deux ravitaillements abondants : 3 soupes au choix, saucisses, pâté, fromage, fruits secs, boissons chaudes thé ou café, gâteaux, pain d'épice ...

Nous étions de retour après 4 heures de marche.

La randonnée a regroupé 174 participants, l'année dernière, ils étaient plus de 300.

 

Randonnées du 24 janvier 2016 :

Le Moulin de Sannois (nouveau circuit) :

Nous nous sommes retrouvés 18 pour emprunter les chemins particulièrement boueux et glissants à cause de la terre glaise, c'était pire que les raquettes. Beaucoup de montées et de descentes dans un bois encore sauvage (... mais pour peu de temps vu les travaux de déboisage entrepris) et que nous n'avions pas encore exploré. Pause bienvenue au pied du Moulin mais Paris est resté noyé dans la brume. Retour en longeant le grillage de la carrière Lambert , il fallait parfois s'y accrocher. Je pense que certains auront eu des courbatures les jours suivants.

 

Et si nous allions au Bois :

La randonnée de ce jour était uniquement en forêt. Tout a commencé alors que le jour commençait à poindre à la Tour du guet de St Martin du tertre.

 

Le démarrage de la randonnée s'est fait dans le brouillard et apportait une touche de beauté à la nature. Des feuilles d'automne nous accompagnaient. Puis rapidement les chemins nous ont obligés à faire attention à nos pieds. En effet en raison de travaux de coupe des forestiers et des passages de gros engins de chantiers dans nos chemins, ceux-ci se sont rapidement avérés boueux. Cela nous a obligé à nous dévier par moments du chemin prévu au départ. Mais tout cela s'est fait dans la bonne humeur. Comme nous étions un petit groupe un petit rappel des règles de sécurité à savoir le passage d'une route en râteau, marcher en file indienne a pu être fait. Évelyne et Jean ont pu également montrer un petit aperçu de l'utilisation de la boussole et de la carte. 

 

Nos chaussures bien crottées, à 12h30 nous avions fait 15 km en démarrant la randonnée à 8h30. Certes au final une allure pas trop extraordinaire avec les montées et les descentes en faisant du ski-boue.

 

Randonnées du 16 au 23 janvier :

Raquettes (voir l'onglet autres activités)

 

Randonnée du 3 janvier :

Promenade dans Sannois 

Avant de partir, échange de vœux : santé et randos.

Après avoir longé l’autoroute et sa galerie de tags, nous arrivons à Sannois où nous sommes accueillis par une bordure de pavots multicolores et même un arum en fleur… Nous découvrons un village miniature devant l’Hôtel de Ville.

Petit salut à Cyrano de Bergerac, visite rapide de l’église et ses très belles mosaïques.

La pluie s’est invitée, donc nous faisons la pause sous l’autoroute. Nous dégustons les congolais faits maison offerts par Joseph que nous arrosons d’une petite framboise dont Gisèle a le secret.

Ensuite bref coucou à la tombe du pâtissier.

 

Nous terminons la promenade en beauté, la pluie a eu le bon goût de cesser pour nous permettre de faire honneur à l’apéro d’Arlette, offert pour fêter ensemble la nouvelle année.

 

PS : suite à une demande pressante, voici la recette du vin chaud

                1 bouteille de vin rouge de Touraine (Gamay ou Cabernet)
                160 g de sucre roux
                1 orange non pelée coupée en rondelles fines
                1 bâton de cannelle
                1 clou de girofle
                1 pincée de noix de muscade
                1 petit morceau de gingembre râpé

Porter le tout doucement à ébullition. Quand la surface blanchi, laisser frémir pendant 15 à 20 mn puis filtrer.

                A consommer avec modération, bien sûr.

 


ANNÉE 2015

Rando du 20 décembre 2015 :

Paris et ses Vitrines

C'est sympa d'avoir pu contempler , sans personne devant, les vitrines printanières du Printemps (150 ans d’âge), puis celles très métalliques et futuristes des Galerie Lafayette. Nous avons traversé quelques passages et salué les colonnes de Buren les prenant de haut.

Sympa aussi la visite de l'église des Victoires tapissées de haut en bas par des exvoto et entretenue avec amour pas ses sœurs.

Et enfin, sympa, l'invitation à entrer dans le hall du palace situé en face de l’Élysée rue du Faubourg Saint Honoré très bien décoré (gracieuses cornes d'abondance en haut, un même sapin, en bas, à chaque boutique et au milieu de la rue belles lanternes en suspension) .

Joyeux Noël illuminé à vous tous.

PS : Nous avons fait une affaire en achetant à plusieurs des écharpes transformables sur le marché de Noël des Champs Élysées

Rando du 17 décembre 2015 :

Le Menhir du Vexin :

Nous étions 8 pour cette randonnée de 13.5 km, la météo était au rendez-vous. Au détour d’un chemin nous avons découvert le pierre frite dite « Le Menhir de Romesnil »

La légende raconte que <<< Gargantua, faisant un concours de lancer de palet aurait lancé son palet à Romesnil, et son concurrent à Neuville-Bosc. >>>

Pour terminer notre balade nous sommes passé devant l’élégant château du 17ème de St Cyr sur Chars. Belle journée avec un groupe de sympathiques randonneurs.

Rando du 13 décembre 2015 :

Sur les traces de Balincourt :

En ce dimanche 13 décembre, nous sommes 26, emmenés par Jean-Claude. Nous partons en direction de Frouville.

Nous démarrons la rando à 8h40. Nous marchons successivement à travers bois et champs.

A mi-parcours, nous faisons la pause près du château de Balincourt. Nous apprécions les petits sablés préparés par Annick. Après le café ou thé et la gnôle de Gisèle pour certains, nous repartons avec entrain. Jean-claude nous dit quelques mots sur l’histoire du château.

La chasse est ouverte, nous entendons quelques coups de feu. En cheminant, nous croisons un groupe de trois chasseurs le fusil cassé et nous échangeons quelques mots avec eux. En sortant de la forêt et arrivés sur un plateau, nous avons la chance de voir une harde de sangliers traverser un champ de blé. Prudemment, nous les laissons passer. Un peu plus tard, nous voyons plusieurs groupes de chevreuils.

Nous faisons une dernière halte après avoir traversé le Sausseron.

La rando s’est achevée à 12h après avoir parcouru environ 12 km.

Merci à Jean-Claude pour cette agréable matinée.

Une Ile sur la Seine :

Une bonne petite équipe de 8 filles et Joseph a découvert le 9.3 dans la verdure et l'inattendu, voire l'insolite le long de l'Ile Saint Denis et du canal par les chemins de halage bien aménagés. Un petit plus avec le crochet par la belle mairie d'Epinay  (Joseph n'a même pas reconnu la mairie où il s'est marié*...) et la colonne de titres de films.

Nous avons même vu des perruches vertes dans des arbres en fleurs.

Merci à Arlette pour cette charmante matinée.

* tellement l'environnement avait changé.

La petite équipe s'est concertée dans le train du retour pour écrire ce compte rendu.

 

Rando du 6 décembre 2015 : Rando Resto (voir l'onglet autres activités)

Rando Du 29 Novembre 2015 :

De la Mendicité à la mine d'Or :

17 téméraires ont suivi Michel pour sa première animation de randonnée, ou bien voulaient ils tester ses capacités à animer une randonnée, sans se perdre, et trouver un coin pour la pause café ? L'enjeu pour le président était très fort, pourrait il être reconnu comme animateur ?

Il n'avait pas déroulé le tapis rouge, mais un tapis de boue à de nombreux endroits. Après la traversée de Neuilly dans l'aube blafarde, nous avons rejoint la Mendicité, Léocadia a bien tenté en vain de faire la manche, bravant l'interdiction du département de l'Oise. Après avoir retraversé Neuilly nous avons fait la pause dans un trou creusé pour en extraire la pierre. Nous recherchâmes en vain la mine d'Or. Le chemin en forêt était coupé par de nombreuses mares nous obligeant à marcher dans le sous-bois. Nous avons marché assez vite pour nous maintenir au chaud, et ne pas souffrir des quelques gouttes de pluie.

Finalement Daniel a décerné à Michel le droit (l'obligation ?) d'animer une prochaine randonnée.

Un animateur de plus ne suffit pas, le club en recherche toujours.

De Cormeilles à Conflans :

Les moins téméraires, au nombre de 17, suivirent Arlette. De Cormeilles à Conflans, normalement c'est descendre vers la Seine puis suivre ses méandres sur les berges... Mais c'était sans compter sur Arlette, et son grand sac à malice, elle nous avait concocté un itinéraire inhabituel : la descente d'un nouvel escalier monumental, une boucle dans un bois pentu et plusieurs bonnes montées dans les ruelles typiques du vieux Conflans.

Pas de halte à une pâtisserie cette fois mais la traversée du marché de Conflans.

Et pour terminer, grâce à ses dons de voyance (?), la cerise sur le gâteau : la gratuité du train pour le retour.

Rando du 25 novembre 2015 :

Forêt de Saint Germain et la Terrasse :

Malgré un temps maussade nous nous sommes promenés à 10 courageux partant du Château du Val vers la terrasse de St Germain puis le parc des Corbières avec ces animaux. Nous avons remonté au Château de St Germain et sa terrasse. La fin du circuit approche : direction la mare aux canes et retour au parking du Château du Val, vers  16 h 15. Nous avons parcouru 11km sous quelques pluies éparses et une température de 10°c.

 

Rando du 8 novembre 2015 :

La Croix des Friches :

Nous partîmes à 20, au petit matin, mais par un prompt renfort nous étions 24 à la gare de Valmondois. Geneviève nous entraina sur l'ancienne voie ferrée puis sur des sentiers en forêt pour un circuit en 8. L'automne s'est installé, les arbres ont perdu leurs feuilles.

Geneviève nous montre la croix des Friches (croix pattée) sur la sente au beurre, croix délimitant deux fiefs.

http://fr.topic-topos.com/croix-de-friches-nesles-la-vallee

La chasse est ouverte, nous entendons des coups de feu, puis nous sentons l'odeur de la poudre. En cheminant nous nous rapprochons d'un groupe de chasseurs le fusil cassé et nous échangeons avec eux dans la bonne humeur, mais la vue de la poule faisane dans la gibecière provoque un certain malaise chez les âmes sensibles .

Après la pause, chacun chemine à son allure, certains profitent de la douceur de la matinée et des derniers tons de l'automne, de quelques prunelles, d'autres marchent plus vite tout en devisant, le groupe s'étale dans la forêt, mais Geneviève veille et nous regroupe.

Le groupe se disperse à la gare de Valmondois à midi pile.
Merci à Geneviève pour cette sympathique sortie dans les derniers rayons du soleil d'automne.

 

Rando du 4 novembre :

De l'Oise au marais de Stors

Au lieu de faire la sieste, 8 valeureux marcheurs partent vers le marais de Stors. Ils sont accompagnés  par un soleil timide.

Nous faisons une jolie boucle autour du marais niché au creux d’un vallon. Les arbres ont encore leurs feuilles colorées éclairées par intermittence par le soleil.

Nous sommes dominés par la falaise de calcaire qui nous offre une jolie place pour notre pause-café, gâteaux et  pousse-café (avec modération, il faut pouvoir poursuivre notre chemin).

Le retour se fait en longeant le très long mur de l’Abbaye du Val. Celui-ci est décoré par les graffitis qui ressemblent à ceux que l’on trouve partout où il y a mur mais un ou plusieurs artistes ont créé des œuvres  d’art  intéressantes même si nous  ne sommes plus à l’âge de les comprendre. Un tableau a été peint pour rappeler que les abeilles sont en danger.

Et voilà, les voitures sont là et nous rentrons accompagnés par la nuit qui s’installe peu à peu.

 

Merci à Jacques et Jean Yves pour cette belle balade.

 

Rando du 25 Octobre 2015 :

Villennes sur Seine, Médan, les Iles :

Passage à l'heure d'hiver, cela nous permet de partir une heure plus tard accompagnés par le soleil levant.

Les deux groupes se retrouvent sur le parking.

Daniel lance le départ de notre groupe, de 24 personnes, direction Villennes. Nous commençons une petite visite "touristique" l'ile de Villennes, puis l'ile du Platais qui éveille des souvenirs de jeunesse de Daniel du temps où les activités aquatiques étaient un lieu de rendez vous, petit détour par la maison de Zola, à chaque arrêt Daniel nous commente les lieux, les agrandissements de la maison de Zola au gré de ses droits d'auteur.

Nous sortons de Villennes, par le chemin des galères (sic), puis cheminons à travers bois.

Les sous bois sont en cette saison magnifiques avec leurs couleurs d'automne, des nuances de rouges - bruns - ocres - jaunes. Nous arrivons sur un sentier fermé pour cause de chasse au sanglier, nous devons changer d'itinéraire.

Nous faisons notre pause café, interrogation : continuer plus loin pour trouver un autre sentier ou faire demi tour ? Daniel, en bon professionnel de l'animation de randonnée, se renseigne auprès de deux charmantes personnes, nous devons complètement changer d'itinéraire, et les deux charmantes personnes nous invitent à les suivre. Ce qui permet à Daniel tout guilleret de  retrouver son itinéraire. En sortant d'un bois nous pouvons voir dans le lointain la Tour Eiffel. Il nous emmène voir les "grottes & cascades" du château de Villennes créés dans les années 1900.

Nous retrouvons les voitures pour rentrer à Cormeilles.

Malgré le changement d'itinéraire Daniel a rempli son contrat, nous avons fait 15 km.

Merci à Daniel pour cette superbe matinée et ses commentaires sur les différents lieux et hommes qui y sont passés.

Daniel s'est documenté après cette péripétie : la chasse n'avait pas été déclarée et normalement ce type de chasse ne doit pas avoir lieu le dimanche et pendant les vacances scolaires...

Rando du 18 octobre 2015 :

Du canal Saint Martin à Montmartre :

Nous étions 27 à retrouver Jean-Claude sur le quai de la gare de Cormeilles, direction Paris St Lazare où nous avons pris le métro jusqu’à République.

 

Nous avons démarré la rando à 8h30 le long du Canal St Martin en direction de la Villette. Le temps était couvert mais doux. Nous nous sommes arrêtés devant l’Hôtel du Nord (référence faite au film du même nom avec Arletty et Louis Jouvet«atmosphère atmosphère, est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ?»)

 

Un peu plus loin, un passage obligé, pour cause de pause technique, par la Cité des Sciences où nous en avons profité pour boire notre petit café. Nous avons repris notre chemin en passant par le bassin de la Villette et pris la direction de Montmartre en traversant le quartier de la Goutte d’or.

 

Le Sacré Coeur se mérite ! nous avons monté les 237 marches qui nous y ont amené.

 

Une suite de lieux mythiques : Place du Tertre, Moulin de la Galette, Place Dalida, maison de Dalida....

 

La rando s’est achevée au métro Lamarck Caulaincourt à 11h45 après avoir parcouru 11,8 kms.

 

L’Oise dans un Grand Huit

En ce dimanche, dès potron-minet, 10 randonneurs « bon pied bon œil » se prêtent tout d’abord aux exercices d’assouplissement des orteils et des paupières, puis s’élancent à la découverte de ce nouveau parcours.

L’Oise nous accueille, endimanchée d’un léger voile de brume, et un magnifique panel de couleurs automnales valorise ses berges.

Peu de monde sur ce parcours, si ce n’est une péniche audacieuse qui ose provoquer notre ami Alain dans un exercice de vitesse. Elle y arrive uniquement parce qu’il n’entend pas lâcher ses compagnons du jour !

Mais aussi un écureuil qui virevolte pour séduire nos randonneuses aux yeux noisette…

Et quel joli spectacle de paysages variés : fleuve, étangs, sous-bois, terre maraichères et cette belle perspective de la passerelle rouge de l’Axe Majeur de Cergy.

Une pose est également programmée par l’animateur qui avait déjà repéré le lieu, dans une clairière à la sortie d’un bois. Ce qu’il n’a pas imaginé, c’est la rencontre d’un lutin. Il habite là avec ses parents, seul un grillage de jardin nous sépare… Mais la plus grande surprise est pour nos 2 randonneurs MarieDo et Daniel qui se rendent compte à ce moment là qu’ils sont en fait chez leur petit fils Alan !

 

Rando du 11 octobre 2015 :

Du Val de Viosne à Osny

13 randonneurs avec 2 voitures et la camionnette de Jean-Paul sont partis en direction d’Osny. Le GPS nous a conduit au parc de Grouchy mais surprise il n’y avait pas de rendez-vous comme prévu sur les affiches annonçant cette randonnée.

Après avoir hésité de bon matin nous avons pris la décision de nous rendre jusqu’au château de Grouchy à 2 km où  nous avons retrouvé les stands d’inscription à 1 km des parkings. 3 randonneurs de Montigny nous ont rejoints pour le 16 km.

Michel et Marie sont partis pour le 22 km. 8 randonneurs sur le 8 km.

A Cormeilles nous sommes organisés : 16 km, 16 personnes. 8 km, 8 personnes.

En fait c’est 26 randonneurs de Cormeilles qui ont participé à cette randonnée.

Certains randonneurs participant aux 16 km ont fait le circuit en libre.

Les autres ont fait le circuit accompagné mais à mi-chemin ont poursuivi le circuit en libre.

Il n’y avait pas de ravitaillement en cours de route, nous avons pris un gâteau et de l’eau au départ.

Très beau circuit, très bien organisé, il nous a permis de découvrir le parc du château de Grouchy, Boissy-l’Aillerie, Courcelles-sur-Viosne, etc.

Le circuit était fléché très précisément, même avec les yeux fermés on aurait pu suivre le circuit.

Bravo aux organisateurs.

Nous avons été tous mobilisés à la fin car nous avions perdu un randonneur, nous étions inquiets. Au bout de 45 mn nous avons appris que ce randonneur était parti sans prévenir dans la première voiture, ce qui nous a mis en joie et nous a permis de rentrer à Cormeilles en début d'après-midi et d’enchainer le déjeuner et le quatre heure.

 

Rando  4 octobre 2015

A l'Est du Vexin Génicourt, Géroncourt, Epiais-Rhus, Livilliers : 

Daniel nous a guidés sur un parcours de 17 km, à travers bois et champs. Tôt le matin dans la brume, nous avons croisé quelques chasseurs, Marie Dominique a accroché un gilet jaune sur son bâton et le brandissait pour nous signaler.  Dans un hameau un lapin blanc s'est empressé de rentrer chez lui (chez Alice ?). Au détour d'un chemin nous avons vu quelques poules faisanes qui s'abritaient entre les haies pour échapper aux chasseurs ?

Nous avons pu glaner et déguster des pommes et des poires (après vérification il s'agissait de coings et non de poires).

Daniel a commenté les églises et les noms de village, et nous a raconté quelques histoires.

Merci à Daniel pour cette agréable matinée qui s'est terminée sous un beau soleil.

 

Anet :

Nous avons rejoint Anet en voiture, dans le brouillard très prudemment.

A notre arrivée à Anet, la surprise fût de constater que comme à Cormeilles, c’était la journée « vide-greniers ». Il y avait beaucoup de monde et les parkings étaient très occupés.

La randonnée du matin  de 11 km dans les champs et la belle forêt domaniale de Dreux nous a fait rencontrer des chasseurs à l’affût de sangliers. Leur chasse était orientée sur un bois en limite de notre parcours. L’un d’eux nous a conseillé qu’une personne au moins dans le groupe porte un gilet fluorescent à l’avenir. Quelques montées, quelques descentes en forêt, une visite à l’église d’Anet, la traversée du village  et nous voilà devant l’imposant château d’Anet, demeure de Diane de Poitiers.

Passage au milieu  du vide-greniers avec achat de quelques délicieux gâteaux, pique-nique rapide : il ne faisait pas chaud,  partage dans la bonne humeur d’un délicieux « crumble » préparé par Arlette et nous voilà repartis découvrir le mausolée de Diane et suivre la visite guidée du château.

Au retour, le brouillard s'était dissipé, nous avons pu profiter pleinement du paysage et des jolis petits villages de l’Eure et Loir.

Merci à Geneviève pour cette excursion hors de nos sentiers habituels et Arlette pour son délicieux "crumble".

 

Rando  27 septembre 2015

Deux randonnées étaient proposées, une pour les plus aguerris avec Annie, et une plus courte avec Arlette.

Le bord de Seine :

Annie nous a fait découvrir les bords de Seine depuis le pont de Sartrouville jusqu'à Bougival sous un soleil éclatant. Le cheminement le long de la Seine nous fait passer à travers des petits bois, près de culture maraichère : salades, choux, betteraves, .... Deux nouveaux s'étaient joins à nous pour cette balade de 26 km. Après cinq heures de marche nous avons rejoint les voitures pour rentrer à Cormeilles.

 

Montlignon et la Forêt de Montmorency :

Arlette a guidé un groupe important de 40 personnes ! Toutes les voitures sont pleines, direction la Forêt de Montmorency. Nous démarrons le circuit dans la fraicheur, le soleil nous réchauffe peu à peu, sur le circuit varié concocté par Arlette. Le château de la Chasse nous attend pour une pause bien venue. Sous le soleil le château de la Chasse et son étang sont toujours aussi ravissant. Nous avons laissé de beaux champignons (rouges à pois blanc) sur le bord du chemin, mais quelques uns ont ramassé des châtaignes.

Merci à nos deux animatrices Annie et Arlette pour cette agréable matinée.

 

Rando  24 septembre 2015

La Forêt de Carnelle :

La forêt de Carnelle a toujours ses mystères, avec son allée couverte : la Pierre Turquaise. Jean nous l'a fait découvrir tout au long de cette randonnée. La pluie a essayé de perturber cette belle journée, mais devant la détermination des marcheurs elle a renoncé pour faire place au soleil et nous montrer les couleurs de l'automne.

Plutôt que faire un putsch, Jean et Jacques ont essayé de perdre le président, mais devant les "pleurs" de Sylvie, Jacques a rebroussé chemin... pour le retrouver. Bien que la Rando soit de niveau 2, le groupe a dû gravir quelques belles côtes et a fini en beauté avec une belle grimpette pour rejoindre les voitures.

Merci Jean

 

Rando  reprise du 13 septembre 2015 :

Rando de reprise :

Arlette nous a guidés sur les sentiers de Cormeilles, La Frette et Montigny, comme à son habitude elle nous a fait découvrir des chemins que nous n'empruntons pas habituellement. Cette randonnée a permis à plusieurs participants de découvrir le club. L'ambiance était sympathique, malgré une grosse pluie sur la fin du parcours, nous sommes arrivés au local Cyclo-Rando mouillés. Heureusement quelques bénévoles nous accueillaient avec des boissons réconfortantes, et des amuse bouche préparés par Arlette.

Merci Arlette.